A la UnePolitiques Publiques

10 milliards de FCFA pour la 3e phase du projet Haute intensité de main d’œuvre

Suite au succès des phase 1 et 2 du programme Haut intensité de main d’œuvre (Himo), l’Agence française de développement a revu son apport financier à la hausse

Un Atelier organisé récemment par le Programme national de développement participatif (Pndp) dans la région de l’Extrême-Nord a servi d’occasion pour la restitution des résultats des projets Himo 1 et 2. Il faut préciser que le bilan positif des 2 premiers Himo ont été les principaux mobiles ayant permis de déboucher sur la troisième phase.

Marie Madeleine Nga, coordonnatrice du Pndp, se dit satisfaite. Elle fait savoir que grâce à ce bilan positif, le projet passe à sa troisième phase. Durant cette nouvelle étape, la cible est passée de 20 communes à 30. Anne-Sixtine Violle Guérin, chargée de mission à l’Agence française de développement (Afd), parle d’une dynamique enclenchée qui, pour sa troisième détente, va jouir d’un budget de mise en œuvre de 10 milliards de FCFA.

Le programme national de développement participatif exécute l’opération Himo depuis 2015. La phase 1 du programme prend corps dans 11 communes de l’Extrême-Nord. Elle est d’un montant de 3,2 milliards de FCFA. Un total de 11 micro-projets dans le secteur routier et hydraulique pastoral, rendant possible l’emploi de 1 955 jeunes ruraux en situation vulnérable.

Concernant la phase 2, Marie Madeleine Nga, Coordonnateur national du Pndp, se dit satisfaite. Les 20 microprojets prévus dans le cadre des conventions signées avec les mairies ont été menées à bien. Le financement de cette phase s’élève à 6,2 milliards FCFA. C’est donc 6 204 emplois créés, pour un coût total d’environ 10 milliards de FCFA. 184 acteurs locaux, membre des Ong et des entreprises sont parties prenantes de ces opérations.   

Tags

Related Articles

Back to top button
Close
Close