Politiques Publiques

10,5 milliards de FCFA pour construire un centre technologique à l’Université de Douala

Pour mener à bien ce projet, une convention a été signée le 9 octobre 2019 entre l’institution d’enseignement supérieur et une entreprise autrichienne spécialisée dans le e-Learning

10,5 milliards de FCFA. C’est l’enveloppe globale qu’entend investir la société autrichienne Bit Media dans un projet de construction d’un Centre de production et de développement technologique (CPDT). Il est sous le pilotage de l’Institut Universitaire de Technologie (IUT) de l’Université de Douala. L’information a été relevée le 9 octobre 2019 au moment de signer le mémorandum d’entente entre le recteur Magloire Ondoa et Stefan Düss, directeur du développement international de cette entreprise spécialisée dans le e-Learning.

La mise en œuvre du projet, apprend-on, est prévue dans les prochains mois sur deux sites à Douala et Édéa. Concrètement, il est question de construire des Fab-Lab (Fabrication Laboratory) autour des formations au département Génie mécanique et productique de l’IUT ; de la mise sur pied d’une autre plateforme de coopération université-entreprises grâce à l’édification d’une unité de production alimentaire. A Edéa, il s’agit de créer d’un Centre universitaire de production du médicament mettant un accent particulier sur la transformation des plantes et produits tropicaux. Ce Centre sera mis en place à partir d’un partenariat entre l’IUT, la Faculté de médecine et des sciences pharmaceutiques (FMSP) et la Faculté de génie industriel (FGI). Quant au site d’implantation, d’une superficie globale de 40ha, Pr. Magloire Ondoa a indiqué que la surface a déjà été trouvée et elle est « en voie de transfert à l’université de Douala ».A en croire le recteur, le partenariat marque un virage décisif de notre université vers la modernité. Cette modernité pourrait se construire autour de la capacité de notre université non seulement à réduire le fossé entre la formation et l’emploi, mais également à contribuer à la production de biens et de services.


>> Lire aussi –L’Université de Douala croule sous les dettes

C’est le deuxième mémorandum d’entente signé par Bit Média avec une université camerounaise dans le cadre de projets technologiques en l’espace d’un mois. Il y a quelques jours, la société autrichienne a également signé une convention de partenariat avec l’Institut national polytechnique supérieur de l’université de Bamenda. L’entreprise doit fournir et installer des équipements technologiques  à l’Institut. Mais également offrir des accompagnements dans la professionnalisation des métiers technologiques.

Abonnement sur la page Twitter

Le plus récent

Tags

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer