Politiques Publiques
A la Une

20 kg d’or et 11 charges explosives saisis par la douane camerounaise

Les deux opérations se sont respectivement déroulées, ce 27 octobre 2020, à l'aéroport international de Douala et au poste frontière de Kontcha, dans l'Adamaoua.

Journée laborieuse pour les douanes camerounaises ce 27 octobre 2020. Plusieurs saisies de marchandises et cargaisons illicites ont été effectuées dans des subdivisions de cette institution: téléphones portables et produits agro-alimentaires à Ngaoundéré, dans la Région de l’Adamaoua, 3500 comprimés de Diazepam à Yaoundé; mais surtout, les interceptions de 11 charges explosives ainsi que des produits chimiques au poste de contrôle de Kontcha, Région de l’Adamaoua, et de 20 kilogrammes d’or de contrebande à l’aéroport international de Douala. Deux prises spectaculaires de l’opération Halte au commerce illicite (Halcomi) qui connaît une réelle montée en puissance dans sa phase lll. 

Lire aussi : Cameroun: la douane renforce le contrôle sur l’importation des téléphones

D’après des sources douanières,  la saisie opérée à l’aéroport international de Douala a été rendue possible après des informations précises reçues par la douane camerounaise. Les scanners y positionnés ont par la suite détecté la présence d’un stock d’or contenu dans un sac de voyage. Sur instructions du Directeur général de la douane, la subdivision commerciale de l’aéroport international de Douala a tout de suite procédé à l’immobilisation du bagage, ainsi que de ses détenteurs qui s’apprêtaient à embarquer à bord d’un vol de la compagnie Ethiopian Airlines à destination de Dubaï, aux Emirats arabes unis. La curieuse cargaison représentant de 38 lingots d’or était détenue par Moustapha Mahamat Sally, un commerçant de nationalité tchadienne, résidant à Ndjaména. Pour une charge totale de 20, 226 kilogrammes, le précieux métal a été évalué par les éléments du Lieutenant Ngha Nfor, le Commandant subdivision commerciale de Douala Aéroport, sous la supervision la supervision du Commandant Mvondo Elanga, Commandant des douanes, Coordonnateur Halcomi lll, Zone1, à 1.120.245 dollars américains, soit près de 650 millions de F.CFA, d’après le Commandant Mvondo Elanga, qui assurait la supervision de l’opération. 

Ethiopian Airlines encore citée

Le passager indélicat ne disposait d’aucun document technique d’exportation (document ex-procédure, autorisation d’exportation, déclaration d’exportation en douane etc….). La procédure douanière prévoit en effet le paiement de  10% de la valeur du colis à la douane, renseigne un agent. La suite de la saisie prévoit, d’après les responsables de la subdivision commerciale de Douala Aéroport, le paiement du pourcentage compromis, assortie d’une pénalité.

Lire aussi : Transport terrestre : vers une augmentation du prix du fret sur le corridor Douala-Bangui

La procédure contentieuse peut aller jusqu’à la confiscation de la marchandise. De mémoire, ce n’est pas la première fois qu’un vol de la compagnie aérienne éthiopienne s’apprête à embarquer un passager transportant de l’or de contrebande. Le 3 août 2019, une importante cargaison d’or en provenance de la Région de l’Est Cameroun avait été interceptée net à l’aéroport international de Douala, alors que ses détenteurs s’apprêtaient à prendre la destination de la Chine et des Emirats arabes unis, munis du butin estimé à 1,5 milliards de FCFA. S.E Michael Muguleta Zewdie, l’Ambassadeur d’Éthiopie au Cameroun, avec résidence à Abidjan avait été dépêché auprès de Louis Paul Motaze, le ministre des finances pour décanter la situation diplomatiquement embarrassante entre le Cameroun et l’Éthiopie. 

Comme pour la saisie d’or, celle des explosifs de Kontcha n’est guère inédite. Le 31 août 2020,  210 engins explosifs avaient été interceptés dans la localité de Pakete, frontalière avec le Nigeria. Ces opérations coup de poing à l’actif des douanes camerounaises interviennent après la décision des douanes camerounaises de renforcer le dispositif de contrôle et de surveillance dans les frontières suite à la suspension la mesure de collecte par voie numérique des droits de douane et taxes sur les téléphones portables et terminaux importés. 

Lire aussi : Contrebande : la Douane saisit 4 tonnes de plastiques non-biodégradables

Abonnement sur la page Twitter

Le plus récent

Tags

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer