L’Edito du DPPrésidentielle 2018

Présidentielle 2018 : ce que proposent les candidats sur le plan économique

Le  7 octobre 2018, quelque 6,5 millions de Camerounais sont appelés à élire le président de la République pour les 7 prochaines années.

Au total, 9 candidatures ont été validées pour cette élection qui, d’après de nombreux observateurs, sera plus âprement disputée que les précédentes. Cette conviction s’arrime sur le fait que, contrairement aux échéances électorales antérieures, celle de cette année intègre de nouveaux paradigmes. Le principal étant une bonne tendance des candidats à déployer leurs projets et programmes de société.

Des plus jeunes aux plus âgés, des « novices » en politique aux « expérimentés », chacun y va de la démonstration que son projet est le mieux adapté pour permettre au pays de retrouver la voie de la prospérité. En période de précampagne, les sorties médiatiques, les entretiens télévisés, les meetings et les descentes sur le terrain se préparent dans les quartiers généraux et se multiplient sur le terrain. Divers aspects de la vie de la Nation sont abordés, des solutions proposées…Impossible de se soustraire au débat

Dans cette optique, EcoMatin se propose d’intégrer dans ses lignes, et pour les jours à venir, une série sur les projets et programmes de ces candidats à la présidentielle. Avec une approche différente : scruter leurs programmes économiques. Un thème, reconnaissons-le, que les candidats n’abordent pas toujours avec aisance sur les espaces publics. A moins d’un mois du scrutin faut-il le rappeler, aucun des candidats n’a encore pris la peine d’envoyer son programme économique à la rédaction de EcoMatin, ou du moins l’ensemble de son programme auprès des médias nationaux. Il s’agit donc ici de voir ce que comptent faire les potentiels « futur président de la République », comment ils entendent mettre en place leurs politiques économiques afi n de résoudre les multiples problèmes qui minent la société camerounaise. Pour la Première de cette série prévue sur 9 éditions, nous avons pensé judicieux d’ouvrir le débat avec nos lecteurs par une économie du programme du plus jeune d’entre tous : Cabral Libii. Une plongée dans sa vision de l’économie camerounaise, qui repose essentiellement sur le développement inclusif.

Dans le même dossier:

Par Emile Fidieck

Socio-économiste, Chef d’Entreprise et Directeur de Publication du Journal EcoMatin.

La Rédaction EcoMatin

Commentaires Facebook
Mots clés
Afficher plus

Articles Liés

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité. Merci pour votre compréhension!