Conjoncture

Distinction : le prix Nobel de la paix 2018 décerné à Dénis Mukwege et Nadia Murad

L’annonce a été faite ce vendredi 5 octobre à Oslo, par le comité Nobel norvégien, qui attribue cette récompense au gynécologue congolais et à une défenseure des droits des femmes irakienne, pour leurs actions qui ont pour objectif de mettre un terme à l’utilisation de la violence sexuelle comme arme de guerre.

Le prix Nobel de la paix 2018 est revenu à Denis  Mukwege et Nadia Murad ,d’après l’annonce faite ce vendredi 5 octobre à Oslo par le comité Nobel norvégien , qui attribue cette récompense au gynécologue congolais et à l’une des femmes victimes de viol pour leurs actions qui ont pour objectif de mettre un terme à l’utilisation de la violence comme arme de guerre .

Denis Mukwege, 63 ans, né en 1955 et 3e enfant d’une famille de 9, a décidé de consacrer  sa vie à défendre les femmes, principales  victimes de violences sexuelles en temps de guerre,  notamment en République démocratique du Congo, à l’hôpital de Lema  à Bukavu, dans le Kivu, qu’il a rejoint en provenance du Burundi. Pays  où il a effectué sa formation de 1976 à 1983. A la faveur d’une bourse, il part pour les études de spécialisation en gynéco obstétrique à Angers de 1984 à 1989. De retour en 1989, il décide de fonder  l’hôpital de Panzi  pour soigner les femmes victimes de la barbarie des différents groupes armés, dont la première malade en 1999 avait été victime de viol. Depuis cette année à nos jours, Denis Mukwege, également pasteur, surnommé «  l’homme qui répare les  femmes », a soigné en moyenne 3500 malades par an. Engagement pour lequel il échappe  à la mort grâce à un domestique.

Nadia Murad, 25 ans, est « le témoin qui raconte les abus perpétrés contre elle et d’autres ». Elle a fait preuve d’un « courage rare en racontant ses propres souffrances et en s’exprimant au nom des autres victimes ». C’est l’une des 3000 femmes Yézidies qui ont été victimes de viol et d’autres abus de la part de l’armée de Daech. « Ces abus étaient systématiques et faisaient partie d’une stratégie militaire », explique le comité Nobel. Une arme dans le combat de Daech contre « les Yézidis et les autres minorités religieuses ».

En 2016, Nadia Murad a été nommé ambassadeur de l’ONU pour la dignité des survivants de la traite d’êtres humains

Cette distinction de  Denis Mukwege qui intervient après le prix Sakharov obtenu en 2014, fait de lui le 16 africain à recevoir le prix Nobel de la paix, depuis son institution en 1901. Parmi  lesquels on a Albert John Lutuli militant de l’ANC  1960, le président Egyptien Anouar  El Saddat 1978, les  sud-africains  monseigneur  Desmond Tutu 1984,  Frederik de Clerk  et  Nelson Mandela 1994,  le ghanéen et ancien secrétaire général  des nations unies  Koffi Ata  Annan 2001, pour ne citer que ceux-là.  Sur un total de 331 dossiers déposés pour le prix nobel de la paix 2018, Denis Mukwege a, eu l’honneur de se voir attribué cette distinction, en guise de récompense pour  son militantisme en faveurs des  droits humains congolais.

La Rédaction EcoMatin

Commentaires Facebook
Mots clés
Afficher plus

Articles Liés

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité. Merci pour votre compréhension!