Filières

Agropastoral : 190 000 millions FCFA pour appuyer 26 organisations paysannes

Les subventions octroyées vont leurs permettre de développer leurs activités aussi bien en agriculture que dans l’élevage dans la région de l’Est.

Le Programme d’amélioration de la compétitivité des exploitations familiales et agropastorales, a organisé, le 26 septembre 2018 à Bertoua, une cérémonie de remise des chèques à 26 organisations de producteurs agropastoraux des départements de la Kadey et du Haut Nyong afin de financer leurs activités et booster leurs productions en quantité et en qualité.

Les subventions accordées oscillent entre 500 000 FCFA  et 6 millions FCFA pour ce qui est des projets des groupements de producteurs. Les projets des organisations professionnelles agropastorales (OPA) ont, eux, été financés à 5 millions FCFA chacun. Le tout pour un montant global de 190 millions FCFA.

Ces investissements ont été consentis pour financer principalement l’achat des équipements de production, la création des pépinières des cultures pérennes, la construction des bâtiments de production ainsi que des infrastructures et aménagements de production. Les producteurs pourront également acquérir des équipements de conservation, de transformation et de commercialisation ; ou construire les bâtiments et infrastructures de stockage, de conservation, de transformation  et de commercialisation. Les principales productions en agriculture portent sur le cacao, le café, la banane-plantain, le maïs et les cultures maraichères, tandis que pour l’élevage, il s’agit de l’aviculture, la pisciculture et l’apiculture.

C’était, au cours de l’année 2018, la deuxième fois que ledit programme accordait un appui financier aux acteurs agropastoraux de la région de l’Est. Mis en place en 2008 avec l’accompagnement de l’Agence française de développement (AFD), le programme de consolidation et de pérennisation du dispositif agropastoral (PCP-ACEFA) sert à accompagner les exploitations agropastorales. Son objectif, explique les responsables, est la promotion de l’entreprenariat agricole et l’augmentation de la production et la transformation dans les filières à travers le financement des projets d’investissements productifs.

D’après le coordonnateur national du projet, Dr Bouba Moumini, les procédures d’octroi de subventions accordent la priorité aux producteurs qui proposent de bons projets. « Sur ce plan, de nombreuses mesures ont été prises pour que les projets sélectionnés et financés répondent effectivement- aux besoins de développement des groupements de producteurs (…) Ce sont des  deniers publics et les bénéficiaires doivent respecter nos consignes car ils devront rendre compte en cas de détournements auprès des autorités compétentes et même, des contrôles se feront sur le terrain. Pour éviter tous les cas  de dérapages, nous mettons à la disposition  des organisations de producteurs, des conseillers pour la gestion technico-économique de leurs exploitations et par ricochet de leurs productions », précise-t-il.

La Rédaction EcoMatin

Commentaires Facebook
Mots clés
Afficher plus

Articles Liés

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité. Merci pour votre compréhension!