Chargement des breaking news...
Business et Entreprises

210 produits camerounais reçoivent le régime préférentiel Cemac

Fabriqués par 15 entreprises, les produits en question circuleront désormais librement le marché communautaire.

Publiée lundi 21 septembre 2020 à 19:32:46Modifiée mardi 14 décembre 2021 à 19:47:24Temps de lecture 2 minPar EcoMatin

Le ministre du Commerce Luc Magloire Mbarga Atangana, a récemment procédé à la remise des agréments préférentiels Cemac, de 210 produits « Made in Cameroon » issus de 15 entreprises locales. Ces produits qui se comptent dans les secteurs de l’agro-alimentaire, de la cimenterie entre autres auront pour avantage la libre circulation sans franchise de douane sur le marché communautaire.

Selon le ministre du Commerce, les bénéficiaires ont ainsi une visibilité sur ce marché commun aux 6 états de la sous-région (Cameroun, Tchad, RDC, RCA, Gabon, Guinée-Equatoriale), estimé à près de 60 millions de consommateurs : « c’est une opportunité pour développer nos industries parce qu’elles ont la visibilité par rapport au marché et puis ça donne un élément de compétitivité à partir du moment au vous n’êtes pas soumis aux droits de douanes. C’est donc quelque chose d’extrêmement important ». A ce jour on compte 35 entreprises pour 322 produits déjà labellisés et en circulation dans la sous-région.

Lire aussi : Les 35 entreprises qui font le marché de la Cemac

Notons que les 15 entreprises en question ont été retenu lors de la session du comité régional de l’origine qui s’était tenue du 20 au 24 février dans la ville de Douala, ou 300 produits de 25 entreprises étaient en lice pour recevoir l’agrément d’origine Cemac. Selon la règle d’origine en vigueur dans la zone Cemac, pour bénéficier des avantages qu’offre cet agrément, les produits doivent remplir certaines conditions. Il s’agit de l’utilisation de la matière première locale à 100 %, de l’incorporation en valeur d’au moins 40 % des matières premières locales et de l’incorporation d’une valeur ajoutée locale supérieure ou égale à 30 % dans la fabrication du produit.

Lire aussi : Le Mincommerce en guerre contre l’inflation des prix des produits pharmaceutiques

Articles similaires

Actuellement en kiosque

Les plus lus

1
2
3
4

Nos réseaux

Magazine
computer

Le meilleur de l’actualité économique africaine en un clic

Enquêtes, informations exclusives, analyses, interviews, reportages... Chaque jour, la rédaction d'EcoMatin met son expertise au service des lecteurs.

Informations fiables, newsletters exclusives : Abonnez-vous pour avoir un accès illimité à l'ensemble de notre offre éditoriale.

Abonnez-vous pour par an

Nos offres vous proposent un accès illimité à tous nos articles, y compris les contenus exclusifs et premium.

S'abonner