Business et Entreprises
A la Une

25 milliards investis dans un complexe agro-industriel dans l’Adamaoua

Le projet porté par l’entreprise Tawfiq agro industry vise la production et la transformation des céréales et des agrumes avec à la clé la création annoncée de 4 445 emplois directs et indirects dans l’arrondissement de Tibati, département du Djerem, région de l’Adamaoua.

L’arrondissement de Tibati, dans le département du Djerem, région de l’Adamaoua, va abriter dans les mois à venir, les travaux de construction d’un complexe agro-industriel. Le projet est porté par l’entreprise Tawfiq agro industry, spécialisée dans l’agriculture, l’élevage et la transformation agroalimentaire et qui opère depuis 2016 au Cameroun notamment dans la région du Centre avec la production de cacao.  Au mois de mai dernier, le ministre camerounais des Domaines du Cadastre et des affaires foncières marquait son accord de principe pour l’occupation provisoire, par ladite société d’une superficie de 95 000 ha dans la réserve foncière de Tibati.

Lire aussi : Adamaoua : un projet agropastoral contesté par les communautés

Le projet en gestation est structuré en plusieurs branches dont : l’agriculture, la transformation agroalimentaire et l’élevage. Concrètement, l’entreprise va développer les plantations de maïs sur une superficie de 10 000 ha, du manioc et du riz sur une superficie de 5000 ha chacune  et du soja sur  5000 hectares également. Tawfiq va dans la même lancée implanter quatre unités de transformation industrielle sur une superficie de 5000 ha. Il s’agit d’une unité de décorticage du riz ; de celle de production d’huile de soja et du tourteau ; d’une unité de production de jus naturel et enfin d’une usine de transformation de maïs en farine, remoulage et en semoule. La société dirigée par Habibou va développer sur un périmètre de 10 000 ha, l’élevage moderne des bovins et les vaches laitières pour la production du lait.

Le tout pour un investissement évalué à 25,5 milliards de FCFA. Les responsables de l’entreprise  renseignent que le programme d’investissement se fera  de manière progressive sur une période de 10 ans, dont 19,7 milliards seront alloués pour les plantations ;  quant aux unités  industrielles, elles bénéficieront  3,3 milliards et 1 milliard sera dédié à l’élevage moderne. Pour le Directeur général : « l’objectif global du projet est d’encourager la production et la transformation locale des céréales et des agrumes pour réduire la dépendance alimentaire, les pertes post-récoltes et les importations au Cameroun. Le projet va engendrer 4 445 emplois directs et indirects. Ce qui va réduire  de manière significative le chômage », confie sieur Habibou qui ajoute que « la création du complexe agro-industriel dans le Djerem est un levier indispensable pour accélérer son développement socio-économique et culturel».

En effet, outre la contribution à la réduction du taux de chômage dans cette partie du pays, la mise sur pied de ce complexe agro industriel va dans une certaine mesure améliorer les conditions de vies des populations riveraines puisque l’entreprise ambitionne implémenter des projets connexes dans les domaines de l’éducation, l’environnement…

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page