Conjoncture
A la Une

450 millions pour construire une usine d’extraction d’huile d’avocat à Mbouda

Cette usine de transformation devrait permettre de mieux valoriser ce fruit dont 30% de la production est perdue après la récolte du fait de son caractère essentiellement périssable.

C’est une bonne nouvelle pour les agriculteurs de la région de l’Ouest-Cameroun. Dans le cadre du « sous-programme de réduction de la pauvreté à la base » le gouvernement camerounais à travers le ministère de l’Economie, de la planification et de l’Aménagement du territoire  (Minepat), avait entrepris en 2013 de booster certaines filières porteuses de croissance dans plusieurs communes du pays. C’est le cas de la commune de Mbouda dans le département des Bamboutos, région de l’Ouest Cameroun qui a été désigné comme bénéficiaire à cet appui.

Lire aussi :  Le Cameroun veut mettre sur pied trois usines d’extraction d’huile de palme

Appui qui porte notamment sur la construction d’une usine d’extraction d’huile d’avocat ;  un fruit très prisé dans cette partie pays. D’après les données du ministère de l’Agriculture et de Développement rural (Minader), 120 000 tonnes y sont produites en moyenne chaque année au Cameroun, avec une concentration dans les localités de Mbouda, Babadjou et Galim. Si au plan de la production, la zone est servie, il faut dire que la transformation de ce fruit ne suit pas et reste embryonnaire. Conséquence, environ 30% de la production d’avocats des Bamboutos est perdue après la récolte.

Lire aussi : Agriculture familiale : une agence nationale de conseil agropastoral en vue

D’après le quotidien Le Jour, Les travaux de construction de cette unité de transformation sont en cours d’achèvement. Elle devrait en tout état de cause, favoriser le développement de l’économie locale et aider les populations de la localité à tirer un meilleur profit des potentialités de leur localité. Coût global du projet, 450 millions de FCFA, apprend-on. « Le gouvernement à travers le Minepat a décidé de nous accorder un financement pour la construction de cette usine. Un montant de 450 millions avait été retenu » révèle François Wadji, maire de la commune de Mbouda au journal Le Jour.

Lire aussi : Agriculture : l’Ouest et les Nord-Ouest leaders de la culture de pomme de terre au Cameroun

Si l’avocat est reconnu pour sa richesse en vitamine C et E pour l’organisme ses vertus pour la peau et les cheveux font l’unanimité au sein de la communauté des experts.  En effet, c’est un excellent actif nutritif, également utilisé pour ses propriétés anti-âge et pour réparer la peau. Grâce à son odeur neutre, elle peut être mélangée à d’autres composants ou associée à différentes huiles dans la fabrication de baumes corporels et masques capillaires. Utilisée seule, elle apporte souplesse à la peau et brillance aux cheveux, tout en stimulant leur pousse.

Abonnement sur la page Twitter

Le plus récent

Tags

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer