CentreEchos des régions
A la Une

À Yaoundé, le Maire de la ville veut construire deux lacs de retenue pour lutter contre les inondations 

Selon Luc Messi Atangana, ces espaces vont permettre de stocker les eaux pour empêcher celles-ci de se diriger vers les zones en proie aux inondations dans la capitale camerounaise.

Le Maire de la ville de Yaoundé a répondu aux questions  du quotidien gouvernemental Cameroon tribune dans le cadre d’une interview publiée le 6 juillet 2022, portant  sur l’épineux problème des inondations qui paralysent la ville de Yaoundé en cette saison des pluies. Comme principale mesure d’atténuation, Luc Messi Atangana a tablé sur la construction en fin d’année de deux lacs de retenue d’eau. L’un des deux sera construit au quartier Djoungolo dans la commune d’arrondissement de Yaoundé 1. Celui-ci  va permettre de stocker l’eau et de réguler son débit vers l’avenue Kennedy au centre-ville de la capitale.

Lire aussi : Projet d’assainissement de la ville de Yaoundé : la phase 2 bientôt auditée

 Le site de construction de l’autre lac de retenue d’eau sera partagé entre les quartiers voisins  Ekounou et Etam-Bafia, tous situés dans la commune d’arrondissement de Yaoundé 4. Son canal sera rallongé jusqu’à la voirie municipale, près du centre-ville. Luc Messi Atangana explique qu’« à partir du moment où le niveau d’eau est monté sur le lit principal du Mfoundi (fleuve qui traverse la ville de Yaoundé ndlr), l’eau venant du lac central en passant par la voirie municipale ne peut pas avoir accès au canal pour descendre. D’où cette attente qui finit par provoquer les inondations… ».

Lire aussi : Inondations : la course contre la montre

Dans le cadre de la lutte contre les inondations dans la ville de Yaoundé, cette nouvelle mesure vient se greffer aux travaux d’aménagement du canal du Mfoundi et certains de ses bras. Ces derniers ont été lancés il y a quelques années déjà et se poursuivent. Au-delà de toutes ces mesures prises par le gouvernement pour combattre ce fléau, le maire de la ville appelle à plus de civisme dans le comportement des populations de Yaoundé. En effet,  selon Luc Messi Atangana, certains habitants déversent leurs déchets dans des endroits qui ne sont pas appropriés. Une situation qui provoque le blocage des drains superficiels qui servent à l’évacuation des eaux.

Lire aussi : Environnement : Red-plast collecte 146 tonnes de déchets plastiques à Yaoundé

En attendant que ces deux projets soient effectifs, mais qui tout de même sont programmés, Luc Messi Atangana s’appuie surtout sur la bonne gestion des ordures par les populations de Yaoundé. Il cible en particulier le quartier Ahala situé dans la commune d’arrondissement de Yaoundé III, où les bouteilles en plastiques et autres déchets jonchent quotidiennement le sol, au détriment des bacs à ordures installés dans cette zone par la société Hygiène et salubrité du Cameroun.

Léonel Balla

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page