A la UneBanques et FinanceBanques et FinancesPersonnalités EcoMatin 2019
A la Une

Abbas Mahamat Tolli Gouverneur de la Beac sacré «Personnalité EcoMatin de l’année» 2019

Le Gouverneur de la Beac a reçu son prestigieux prix ce 19 décembre à Douala, des mains d'Emile Fidieck, Directeur de publication du journal Ecomatin. Il succède au Dr. Fritz Ntone Ntone, l'ancien Délégué du gouvernement auprès de la Communauté urbaine de Douala (CUD).

Et de deux pour Ecomatin. Le journal d’information, d’analyses et enquêtes économiques a décerné pour la deuxième fois successive, le «Prix de la Personnalité Ecomatin de l’année». Pour cette édition, le jury a porté son choix sur le Gouverneur de la Beac, S.E Abbas Mahamat Tolli. La cérémonie solennelle qui s’est déroulée à l’hôtel Sawa de Douala a connu la présence d’Idriss Youssoufa, le Consul général du Tchad à Douala, Ebe Molina Yvon Bacale, Directeur général études, finances et relations internationales de la Beac, les responsables centraux et régionaux de la Beac (Bida-Kolika, le Directeur de Cabinet du Gouverneur, Nkoa Ayissi, Directeur de l’Agence Beac Douala, Ousmanou Aboubakar, Chef de service etc….), le Directeur général de la Cotco ou de Fritz Ntone Ntone, l’ancien Délégué du gouvernement auprès de la Communauté urbaine de Douala (CUD), lauréat 2018. 

Emile Fidieck, le Directeur de publication d’EcoMatin a préalablement situé le rôle de son journal, dans le paysage médiatique foisonnant du Cameroun. «En tant que journal d’actualité économique, d’obédience libérale, proche du marché et de ses acteurs, EcoMatin rapporte chaque jour à ses publics et notamment ses communautés de lecteurs et d’internautes, les faits économiques et financiers majeurs qui prennent place au Cameroun et dans la sous-région Afrique centrale, et aide ceux-ci, par une analyse objective et exclusivement guidée par l’intérêt général, à comprendre ces faits. Une position privilégiée qui lui permet de suivre avec pertinence et justesse, l’action de l’ensemble des acteurs économiques qui structurent ces espaces. A côté de nos publications, nous avons besoin d’une autre approche éditoriale. Un cadre de rapprochement et d’échange avec ces acteurs, visant à les honorer, à les encourager dans leurs batailles de tous les jours, celles de la création de la richesse et de son partage, de la croissance, de la création des emplois», a-t-il relevé avec emphase. 

Missions accomplies

Arrivée du Gouverneur et sa suite

Précisant par la suite le processus ayant conduit au choix de la «Personnalité EcoMatin édition 2019», le directeur de publication souligne que «la distinction vise à honorer l’œuvre d’un acteur pour une année donnée. Cet acteur est désigné par un Jury ad hoc composé pour une bonne partie des membres du Comité éditorial du Journal EcoMatin, et pour l’autre partie, de personnalités choisies en fonction de leurs compétences professionnelles avérées en matière d’économie et de finances, de leur intégrité et de leur objectivité. Ce Jury peut être complété par d’anciens lauréats de cette distinction». Dans un contexte marqué une crise sanitaire aiguë en Afrique centrale et l’impact qu’on lui connaît sur l’économie, la Banque des Etats de l’Afrique centrale menée par son Gouvernement a, en effet pleinement rempli ses missions légales, conformément à l’article 20 du titre II de la Convention régissant l’Union Monétaire de l’Afrique Centrale (l’Umac). Il s’agit de exclusivité de l’émission monétaire sur le territoire de chaque Etat membre de l’Union, conduire la politique monétaire de la Cemac, conduire la politique de change, détenir et de gérer les réserves de change de ses Etats membres,  promouvoir le bon fonctionnement des systèmes de paiement et de promouvoir la stabilité financière etc….

Allocution du Gouverneur

Des missions pleinement assumées qui ont fait éviter à la zone Cemac une catastrophe monétaire, une récession économique insurmontable, ou un effondrement du de l’écosystème financier sous-régional. Les réalisations et actions positives menées par le gouvernement d’Abbas Mahamat Tolli relevées par le grand Jury d’EcoMatin pendant l’année 2019 ont non-exhaustivement été citées par Emile Fidieck. Il s’agit de la mise en place concertée d’un dispositif rénové de règlement de changes,  rétrocession de devises en hausse (5000 milliards de dollars courant 2020, contre 3481 milliards de dollars en 2019), hausse des réserves de change (taux de couverture extérieure de la monnaie passé de 57,5% en 2017, à plus de 67% en 2019), stabilisation de la monnaie face au spectre d’une dévaluation, lutte contre le blanchiment d’argent etc… «C’est l’impact positif et systémique que ces résultats ont eu sur le cadre macroéconomique de la sous-région, résultats obtenus dans un contexte d’âpre diversité, qui a convaincu la grande majorité des membres du jury ad hoc de désignation de la Personnalité EcoMatin de l’année 2019, de porter le choix sur vous, pour l’ensemble de votre action au cours de l’année 2019», a justifié le Directeur de publication.

Performances

Le Gouverneur de la Beac présentant son prix

D’après Abbas Mahamat Tolli, la Beac a enregistré 3267 milliards de FCFA de rétrocession de devises en fin 2018, 6200 milliards en fin 2019, soit une progression de 89% du niveau de rétrocession des devises issues de l’exploitation de  produits. Pour les 10 premiers mois de l’année 2020, les devises ont atteint 6600 milliards contre 4562 milliards, sur la même période de l’année précédente, soit une hausse de 46%. «Les tendances sont reflétées dans une consolidation de réserve de changes avec de conséquences bénéfiques sur le taux de couverture de la monnaie. Toutes ces évolutions augurent favorablement la soutenabilité de notre monnaie», pense une fois de plus l’argentier central. 

Abbas Mahamat Tolli recevra ainsi un prix constitué d’un diplôme de mérite assorti d’un trophée consacrant la «Personnalité EcoMatin de l’année 2019». Le Gouverneur de la Beac succède au Dr. Fritz Ntone Ntone, qui lui remettra à son tour deux revues mensuelles de la Société métropolitaine d’investissements de Douala (Smid S.A) et de la Société d’études de Douala (Sedo S.A), des entreprises à capitaux mixtes dont l’ancien Délégué du gouvernement auprès de la Communauté urbaine de Douala est le président du conseil d’administration.

«J’avoue que j’ai du plaisir à lire EcoMatin en ligne chaque matin et je félicite toute l’équipe pour son professionnalisme et la profondeur de leurs analyses», réagira à chaud S.E Abbas Mahamat Tolli. Qui s’est prononcé sur les rapports de la Beac et le monde des médias. « La Beac apporte un grand prix au rôle de la presse et des masses médias en général dans l’information du grand public sur ses activités, particulièrement en matière de politique monétaire. En effet les organes de presse constituent un relai essentiel des impulsions émises par les structures d’émission en direction des acteurs du marché et du public en général. Car dans les actions de vulgarisation, et d’éducation qu’elles mettent à la disposition du public, ils favorisent l’interprétation adéquate des signaux de la banque centrale, et partant, favorisent l’adhésion des populations. Une Condition sine qua non de la crédibilité de sa politique monétaire .Fort de ce constat, la banque centrale s’attache à mener des actions de formation pour les journalistes de la presse économique de la Cemac, sachant que leur métier exige de bonnes connaissances sur le plan économique et financier, ainsi qu’une certaine rigueurs dans le traitement de l’information» a-t-il souligné.

Photo de Famille

Sobriété et prestige

Le Gouverneur a voulu «dédier ce prix à l’ensemble du gouvernement de la banque qui a su impulser les réformes qui sont celles qui justifient sa remise aujourd’hui. Ce personnel incarne les valeurs cardinales de loyauté, de rigueur, de probité, et des compétences au profit de l’institution. Ce prix traduit la perception des agents économiques sur les missions de la banque centrale et des espérances qu’ils placent en elle, mais également et surtout un vibrant appel de la part de l’Institut d’émission en vue de la consolidation des acquis et le relèvement des défis présents et futurs». 

Déjà très attendu, la 3ème édition de cet événement devenu traditionnel, mais surtout insiste Emile Fidieck «n’est lié par aucune responsabilité présente et avenir au journal, est organisée aux frais de EcoMatin sous le double signe de la sobriété, et du prestige». Sobriété et prestige qui se dégagent également au sein de l’équipe d’EcoMatin qui a effectué le déplacement de Douala pour l’occasion. Autour d’Emile Fidieck, se greffaient Serge Bontsebe, Directeur exécutif et Rédacteur en chef d’Ecomatin, Georges Semey, Chef Desk Littoral, et Guy Nematchoua, Responsable du bureau commercial de Douala.

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page