A la UneBanques et Finances
A la Une

Afriland First Bank s’associe à Campost pour fournir ses services mobiles via USSD

La convention y relative a été paraphée le 22 octobre 2021, entre Pierre Kaldadak et Alphonse Nafack respectivement Directeur général de la Cameroon Postal Services et Administrateur directeur général de Afriland First Bank.

Le 22 octobre dernier, Afriland First Bank s’est officiellement connecté à la plateforme nationale d’agrégation des communications électroniques de la Cameroon Postal Services (Campost). Ce mouvement stratégique a été consacré par le scellement d’un partenariat avec la Campost. Après Ecobank Cameroun, Afriland First Bank dispose désormais de son code Ussd (Unstructured Supplementary Service Data).

Concrètement, avec ce code, les utilisateurs pourront avoir un accès en temps réel à la plateforme Sara By Afriland, pour gérer et effectuer leur transaction sans contrainte d’internet et de technologie, avec un avantage à la clé, celui de la gratuité. «Une prouesse technologique désormais disponible et accessible dans les offres des produits et services de la First Bank… », fait savoir l’établissement de crédit. De façon pratique, il n’y aura aucun stockage d’informations, les données seront disponible uniquement durant l’ouverture de la session et disparaissent par la  suite.

«Résolument engagée vers la satisfaction de sa clientèle, la First Bank ne s’est pas contentée du digital, et a opté pour le multi-canal. Notre engagement de servir, épouse notre désir d’équiper les populations avec les produits et services qui leur facilitent l’exécution de leurs transactions… Nous permettons ainsi aux clients d’effectuer sereinement et de manière sécurisée un ensemble d’opérations ne nécessitant  pas la présence physique en agence », expliquait Alphonse Nafack, Administrateur directeur général de Afriland First Bank, dans son allocution de circonstance.

 Pour la Campost, « …le choix de la Campost ne s’est pas fait de façon fortuite, celle-ci, disposant d’un data center ultra moderne, financier par le gouvernement et en même de remplir la mission d’hébergement… la signature d’accord de partenariat de ce jour, avec Afriland First Bank, après le lancement du code Ussd  avec un autre établissement de crédit il y a quelques mois, témoigne à suffisance de la place prépondérante de la plateforme  nationale d’agrégation des communications électroniques dans l’univers de la finance inclusive », martèle le Directeur général de la Cameroon Postal Services Pierre Kaldadak. La ministre des postes et télécommunications,  pour sa part, se satisfait d’un partenariat public-privé. «Nous nous réjouissons de ce que Afriland First Bank se soit engagé vers l’amélioration de ses performances et de son service aux clients en se connectant à l’agrégateur des communications électroniques de l’Etat. C’est donc pour moi l’occasion d’adresser mes vives et sincères félicitations à l’Administrateur directeur  général d’Afriland First Bank », s’exprimait ainsi, Minette Libom Li Likeng. 

Un marché important à saisir

 Au moment où Afriland First Bank lance son code Ussd, l’on note que les opportunités offertes par le mobile sont de plus en plus grandissantes. Au Cameroun, 7 personnes sur 10 ont un téléphone avec un taux de pénétration d’internet de 30% selon des données de la banque centrale. Selon la même source, les flux financiers transitant par les portefeuilles électroniques sont passés de 7,4 milliards de FCFA en 2012 à 6 333 milliards de FCFA en 2017. En ce qui concerne le nombre de transactions, on note également une progression importante. Elles sont ainsi passées de 1,3 million en 2012 à 415 millions en 2017. Les encours disponibles sur les plateformes électroniques quant à eux sont passés de 8 millions en 2012 à 93 milliards en 2017. Un segment sur lequel l’institution financière compte glaner des parts de marché.

Rappelons que le 26 novembre 2019, le ministre des Postes et Télécommunications procédait à la signature d’une importante décision déterminant les conditions et les règles d’exploitation des ressources Ussd, pour l’accès à la plateforme nationale d’agrégation des communications électroniques. La décision engageait ainsi la Campost d’assurer l’hébergement et la gestion de cette infrastructure pour le compte de l’Etat.  

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page