Business et Entreprises
A la Une

Agri Produce Management Service remet une enveloppe de 800 millions de FCFA aux cacaoculteurs certifiés du Sud-Ouest

Cette enveloppe vise à booster la production agricole des cacaoculteurs actifs dans cette région en proie à la crise sécuritaire, et à venir en aide à ceux qui éprouvent encore des difficultés à redémarrer leurs activités.

Le 24 juin dernier, Agri produce management service (Ams), un organisme camerounais de contrôle de la qualité du cacao, a remis une enveloppe de 800 millions de FCFA aux cacaoculteurs certifiés et localisés dans la région du Sud-Ouest. Cette enveloppe est destinée en partie aux cacaoculteurs en activité permanente dans cette région. Ceci, comme un appui dans leurs achats de matériaux agricoles, afin que leur production connaisse un accroissement au cours des prochaines saisons agricoles. L’Ams a également saisi cette occasion pour féliciter ces cacaoculteurs, qui malgré le contexte sécuritaire difficile mettant en mal leurs activités, ont réussi à produire au cours de la saison 2021-2022, 16000 tonnes de cacao certifié. « Le rendement de cette année est un rendement qui nous fait plaisir » a souligné un responsable  de l’organisme lors de la cérémonie de remise.

Lire aussi : Filière cacao : vers une hausse de la production de 20% lors de la campagne 2022-2023

En raison de la crise sécuritaire dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest, certains cacaoculteurs ont vu leurs productions en baisse, à cause de l’accès aux matériaux devenu difficile, ou même l’accès à leurs plantations. Certains se sont retrouvés contraints d’abandonner leurs activités afin de sauver leurs vies. La deuxième partie de cette enveloppe leur a été octroyée. Il est surtout question d’accélérer la reprise de leurs activités, afin de rattraper le temps perdu, a souligné l’Ams.

Lire aussi : Le Fodecc va accorder 7,5 milliards de F d’intrants aux producteurs de cacao et de café en 2022

Agro produce management service affirme avoir déboursé au cours des dix dernières années, près de 3 milliards de FCFA pour venir en aide aux cacaoculteurs, en vue de favoriser la production d’un cacao de qualité certifié aux normes internationales. Aussi, l’organisme dans son volet formation réclame plus de 13000 cacaoculteurs formés, et qui, après leur formation pour certains, ont vu leur production passer de 500 kilogrammes à trois tonnes en dix années.

Léonel BALLA

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page