Filières

Agriculture : le Pidma forme 30 coopératives à la mécanique agricole

Les conducteurs-tractoristes et techniciens-mécaniciens des coopératives agricoles ont suivi des séances de recyclage et de formation organisées à l’initiative du Projet d’investissement et de développement des marchés agricoles.

C’est sous la présidence du directeur du Ceenema Ella Evina que l’équipe constituée de 31 apprenants, dont 28 hommes et 3 femmes ont pris leurs attestations de fin de formation d’opérateurs d’engins agricoles, mercredi  06 mars 2019 au siège du Ceneema à Yaoundé. Un atelier de formation qui a consisté à renforcer les capacités des coopératives, partenaires du Projet d’Investissement et de Développement des Marchés Agricoles(Pidma) et qui ont acquis  des engins agricoles notamment les tracteurs. Les aider à mieux maitriser la gestion de ces outils afin que leurs exploitations vers ce projet soit vraiment rentable.

Une formation complète d’un mois  dont 10 jours  de pratique à Batchenga dans la Lékié et les 20 autres jours à Yaoundé auront permis à ces apprenants issus de 29 représentations de coopératives actives,notamment CoopaYelow, Scoopaprom et Oyili Bininga, entres autres, d’acquérir des compétences aussi bien dans la conduite que la mécanique. « Cet atelier de formation m’a permis d’assimiler les connaissances que je n’avais pas,parce que j’étais déjà du métier, j’ai fait connaissance d’un nouveau matériel que je n’avais jamais vu et dont j’entendais parler, j’ai appris comment régler les différents outils tels que la charrue à disque, le pulvériseur à disque, les traceurs du semoir et bien d’autres. J’ai trouvé cette formation intéressante et très satisfaisante», confie AdèleNgono, l’une des apprenantes.

Le Centre National d’Etudes et d’Expérimentation du Machinisme Agricole(Ceenema) a appuyé la formation de ces opérateurs d’engins agricoles. Plus spécifiquement, il s’agit pour les bénéficiaires et coopératives actives du portefeuille du Pidma de recycler leurs agents (conducteurs et mécaniciens/ agent de maintenance) dotés d’une expérience remarquable en matière de mécanisation, et d’optimiser la formation pour ceux des agents ayant une expérience embryonnaire dans la mécanisation agricole.

Le Pidma dont la mission principale est de contribuer à la transformation de l’agriculture de subsistance en une agriculture commerciale contractuelle contribue à 90% de cette formation. C’est dans le but de construire une agriculture transformationnelle, commerciale et durable au Cameroun que ledit projet a mis sur pied cette initiative qui vise à former 80 opérateurs d’engins agricoles. Cette deuxième phase s’achève après la première qui consistait au recyclage des apprenants déjà formés au préalable. «  Pour des coopératives comme celles-ci qui ont nouvellement acquis des engins, la maitrise de leur utilisation est capitale car ces tracteurs coutent entre 25 et 35 millions, avec les accessoires ». Indique Kouebou Christiant, responsable d’activités.

La Rédaction EcoMatin

Abonnez-vous à notre lettre d'information

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à notre newsletter

Mots clés
Afficher plus

Articles Liés

Close

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité. Merci pour votre compréhension!