Business

Agro-industrie :Atlantic Group veut booster la transformation du cacao camerounais

Sa filiale, Atlantic Cocoa qui installe une usine de transformation dans la zone industrielle du port de Kribi, va bénéficier d’un financement de BDEAC.

Un nouvel acteur fait donc son entrée dans la transformation du cacao camerounais. Il s’agit d’Atlantic dont la filiale Atlantic Cocoa dont l’usine de transformation est en cours d’installation dans la zone industrielle du port en eau profonde de Kribi, va bénéficier du soutien financier de la Banque de Développement des  Etats de l’Afrique centrale (BDEAC). Le président d’Atlantic Group, l’Ivoirien Koné Dossongui, a signé le 17 septembre 2018 à Douala, un accord de financement d’un montant total de 7,2 milliards de FCFA, avec le président de la BDEAC), Fortunato Ofa Mbo Nchama. Ces fonds, précise-t-on, serviront à la finalisation de la construction, et la mise en exploitation d’une usine de transformation de fèves de cacao en produits semi-finis (masse, beurre et tourteaux). D’un coût estimé à 30 milliards de FCFA, l’usine Atlantic Cocoa permettra de créer 160 emplois directs en phase d’exploitation, et sera dotée d’une capacité de transformation de 48 000 tonnes de fèves de cacao par an, extensible à 64 000 tonnes.

En rappel, sur une production nationale commercialisée officiellement estimée à 253 510 tonnes, au cours de la campagne 2017-2018 qui vient de s’achever, le Cameroun a localement transformé 53 494 tonnes de fèves. 53 403 tonnes ont été transformées par les industriels, contre 91 tonnes pour les artisans locaux. Ce volume de fèves transformées est en hausse de plus de 20 000 tonnes, comparées aux 33 023 tonnes de la campagne cacaoyère 2016-2017. Cependant, l’on remarque qu’au cours de la dernière campagne, le Cameroun n’a transformé que 25% de sa production. Alors que le plan de relance de la filière projette un volume de transformation équivalent à 50% de la production nationale d’ici à 2020, année au cours de laquelle le pays compte également franchir la barre de 600 000 tonnes de fèves produites.

L’usine d’Atlantic Cocoa dont la mise en exploitation est prévue avant la fin de l’année 2018, viendra donc booster sensiblement les capacités de transformation du cacao camerounais. L’on précise par ailleurs que le projet d’Atlantic Group dans son ensemble intègre également le développement de  plantations agricoles industrielles, incluant des centres d’excellence agricole dans les différents bassins de production cacaoyère du Cameroun, sur une superficie de 25 000 hectares. Ce projet est porté par le magnat ivoirien Koné Dossongui, ancien ministre du président Félix Houphouët Boigny, devenu aujourd’hui l’une des plus grosses fortunes de la Côte d’Ivoire.

La Redaction EcoMatin

La Rédaction EcoMatin

Mots clés
Afficher plus

Articles Liés

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité. Merci pour votre compréhension!