Conjoncture
A la Une

Agro-industrie : le Cameroun veut se doter de 6 unités de transformation d’oignons

C’est l’objet d’un appel à manifestation que vient de lancer la coordonnatrice du Projet d’appui au développement des filières agricoles-phase II (Padfa II).

Bientôt le Cameroun sera doté d’unités de transformation d’oignon. C’est l’objet d’un appel à manifestation d’intérêt que vient de lancer le Projet d’appui au développement des filières agricoles-phase II (Padfa II). De façon plus précise, il s’agit du « recrutement d’un consultant (firme) en vue des études de faisabilité pour l’installation de six (06) unités de transformation de l’oignon en lamelle et poudre », renseigne le manifeste commis à cet effet et signé de Marigoh Bouquet Hélène Epse Misse.

Le travail à réaliser s’articule autour de « l’étude de faisabilité de la mise en place et de l’exploitation d’une unité de production de poudre d’oignon à Garoua 3e, ayant dans sa chaîne d’approvisionnement, 5 unités satellites de séchage (capable de traiter 1 à 2 tonnes d’oignon frais par jour) réparties dans les principaux bassins de production et 5 centres de collecte et de conditionnement de l’oignon », explique le communiqué. « Les sociétés de conseil seront sélectionnées selon la méthode de Sélection fondée sur la Qualité (SFQ), expliquée dans le guide pratique de passation des marchés consultables sur le site de la Fida » .

Lire aussi : Filière rizicole: 8,7 tonnes de semences améliorées de riz remis aux coopératives à Garoua

Les sociétés désireuses de soumissionner seront évaluées sur les critères suivants : expériences générales du consultant, expériences  spécifiques du client et disponibilité du personnel qualifié. Les dossiers sont à déposer au plus tard le 18 du mois en cours.

A travers la mise en place de ces unités de transformation de l’oignon, l’on entrevoit déjà un nouveau secteur dans la transformation agroalimentaire locale. Toutefois il convient de rappeler que sa mise en œuvre interviendra dans un contexte où le Padfa II se donne pour objectif de produire 200 000 tonnes d’oignons.

Lire aussi : Agriculture : Plus de 3,25 milliards de L’AFD  pour soutenir les petits producteurs

Financé à hauteur de 28,5 milliards de Fcfa par le Fonds internationale de développement (Fida) dans deuxième phase, le Projet d’appui au développement des filières agricoles est placé sous la coordination du ministère de l’Agriculture et du développement rural. C’est un projet national pour le développement des filières agricoles du riz et de l’oignon. Il a pour objectif global de réduire la pauvreté en milieu rural, d’accroître les revenus et d’améliorer la sécurité alimentaire à travers le développement durable et la compétitivité des filières riz et oignon dans quatre régions du pays qui représentent à elles seules 95% de la production nationale de ces deux denrées. Il s’agit des régions de l’Extrême- Nord (Mayo Danay, Mayo Kani Mayo Tsanaga, Mayo Sava et Diamaré), du Nord (Mayo Louti et la Benoué), de l’Ouest (Tonga et Bassamba) et dans le Nord-Ouest (Menchum et la Mézam).

Lire aussi : Paul Biya autorise un prêt de 28 milliards pour booster la production du riz camerounais

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page