A la UnePolitiques PubliquesSESSION PARLEMENTAIRE DE MARS 2021SESSIONS PARLEMENTAIRES
A la Une

APE Cameroun-Royaume Uni : des députés camerounais s’opposent à la signature de l’accord

La signature d’un accord bilatéral entre le Cameroun et le Royaume-Uni de Grande Bretagne et d’Irlande du Nord n’a pas l’approbation d’une partie de la Représentation nationale.

Le projet de loi portant ratification de l’Ordonnance du 19 janvier portant prorogation à l’égard du Royaume Uni de Grande Bretagne  et d’Irlande du Nord, des effets de l’Accord de partenariat économique Cameroun-Union Européenne a été adopté vendredi. Non sans une certaine opposition. En effet, certains députés se sont opposés à l’adoption de cet accord.  Au nombre de ceux-ci, le député de l’Union démocratique du Cameroun (Udc), Koupit Adamou. Pour ce dernier, le Cameroun a fait une mauvaise affaire en se lançant dans la signature de cet Accord post-Brexit.  D« Le Royaume Uni sort de l’espace européen et veut à tout prix continuer à bénéficier des effets  ces Ape Signées avec l’Union Européenne. Ils veulent emmener le Cameroun à faire un Accord bilatéral pour prolonger l’effet des Ape sur l’économie britannique et non sur l’économie camerounaise. Qui entre le Cameroun et la Grande Bretagne a pris l’initiative de négocier l’Ape bilatéral ? » Questionne-t-il. 

22 milliards de manque à gagner

Selon le ministre de l’Economie, de la planification et de l’aménagement du territoire (Minepat), le président de la République a lui-même donné pour instruction, la signature de ce nouvel accord bilatéral avec la Grande Bretagne. Une instruction qui intervient alors que le Cameroun au bout de 5 années affiche une grande perte. « Sur la base des statistiques douanières qui ont été produites sur la période 2016-2020, au total 22 milliards de FCfa de manque à gagner ont été comptabilisés. 22 milliards sur 5 années ce n’est pas rien » admet Alamine Ousmane MeyToutefois, pour ce dernier, c’est une somme insignifiante. «  Mais c’est insignifiant par rapport aux simulations qui avaient été faites en matière de perturbation des finances publiques. »

Perte en vies humaines

Un autre député qui n’approuve pas les Accords de partenariat économique est le président du parti Camerounais pour la réconciliation nationale (Pcrn). Cabral Libii  est allé au-delà de l’Accord entre le Cameroun et le Royaume-Uni de Grande Bretagne et d’Irlande du Nord. Ce dernier a dès lors fait le lien entre la multiplication des accidents de circulation et la levée des barrières douanières. « Contrairement à ce qu’on vend aux Camerounais, on a démantelé les barrières tarifaires et on répercute ça ailleurs. L’une des causes de la mort sur nos axes routiers c’est les voitures. Parce qu’aujourd’hui, vous achetez un véhicule à 500.000 et vous le dédouanez à 3 millions de F Cfa. Résultats des courses, nous sommes portés à acheter des épaves. Nous sommes donc devenus le déversoir de toutes les mécaniques assassines. Alors que si on inverse ce schéma, on va acheter des voitures à 3 millions de F Cfa et les dédouaner à 500.000. Pourquoi nous sommes obligés d’aller acheter les épaves parce que les droits de douane sont très élevés. Parce que nous essayons de récupérer sur les dos des Camerounais ce que nous avons concédé de l’autre » argue-t-il.

En d’autres termes, la signature des APE se veut pour le parlementaire une mauvaise idée. « Lorsque le Cameroun ratifie ces APE en 2014, je fais partie des citoyens Camerounais qui s’y opposent. Non pas parce que les APE sont mauvais en soi. Mais lorsqu’on lève les barrières tarifaires, il faut que nous soyons sûrs que nous sommes en mesure de produire suffisamment pour juguler l’effet du déferlement des produits qui viennent de chez nos partenaires. Une étude datant de 2010, produite par le Minepat disait qu’il fallait que le Cameroun ajourne cette ratification pour que notre pays se mette à jour. Nos finances publiques n’étaient pas bonnes, notre système productif n’était pas bon, notre gouvernance présentait des soucis. Mais il ya eu empressement » assure le député du Nyong et Kellé.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page