Conjoncture

Après le Brexit, le Cameroun signe un Accord de partenariat économique avec le Royaume-Uni

Le 1er janvier 2021 marque la date d'entrée d'un arrangement économique signé entre Yaoundé et Londres. Au même moment, reprend la 5e phase de démantèlement tarifaire de l'Accord de Partenariat Economique entre l'Union Européenne et le Cameroun.

Il s’agit d’une conséquence logique du Brexit finalement intervenu depuis le 1er janvier 2021, date marquant la sortie officielle de la Grande Bretagne de l’Union Européenne.  Le Cameroun et le Royaume-Uni de Grande Bretagne et d’Irlande du Nord (Royaume Uni), respectivement représentés par Alamine Ousmane Mey, le Ministre de l’Economie, de la Planification et de l’aménagement du territoire (Minepat) et  S.E Rowan James Laxton, Haut-Commissaire du Royaume-uni de Grande Bretagne et d’Irlande du Nord au Cameroun, ont signé un Protocole d’entente consécutif à cet événement inédit, aux implications économiques multiformes. L’Accord concerne précisément les arrangements pour l’application des effets de l’Accord intérimaire établissant un Accord de Partenariat Economique (APE) entre les deux pays. 

Lire aussi : APE : le Cameroun va rétablir le démantèlement tarifaire dès le 1er janvier 2021

L’instrumentum contenant 6 sections définit ainsi les nouveaux termes de la relation de partenariat économique entre le Cameroun et le Royaume-Uni. Sur son objet, le Cameroun et le Royaume-Uni conviennent de «la poursuite des effets de l’APEI UE-Afrique centrale entre eux sans interruption, une fois que l’APE UEi-Afrique centrale cessera de s’appliquer au Royaume-Uni». Les termes de l’objet de l’Accord alignent de facto les obligations mutuelles du Cameroun et de l’UE, sur celles du Cameroun et du Royaume-Uni. D’après les spécialistes, «il s’agit d’une mesure conservatoire pour éviter un dérèglement du partenariat et de nouvelles exigences pour les deux pays». 

La section 2 de l’Accord sur le traitement de l’APE entre les deux pays prévoit un traitement par les deux parties des dispositions de l’APE comme ayant effet entre eux pendant la période comprise entre la date à laquelle l’APEI UE-Afrique centrale cessera de s’appliquer au Royaume-Uni et l’entrée en vigueur ou l’application provisoire de l’APE Royaume-Uni-Cameroun. Une clause conservatoire qui consiste à maintenir les échanges entre la fin de l’Accord intégral et le début du partenariat bilatéral. Au-delà des clauses  transactionnelles et de sûreté conclues entre les deux pays, dans les sections 4, 5, 6 et 7 de l’Arrangement de ce 28 décembre 2020  permet globalement aux entreprises des deux parties de commercer librement sans barrières ou droits de douane supplémentaires. L’APE  Royaume-Uni/Cameroun ouvre par ailleurs les portes d’une extension éventuelle des relations commerciales entre les deux marchés.

Lire aussi : Financement de l’APE Cameroun-UE : le plaidoyer du gouvernement bientôt en examen à l’UE

Rappelons que le total des échanges commerciaux entre le Royaume-Uni et le Cameroun s’élevait, exercice 2019, à 200 millions de livres sterling, soit plus de 145,1 milliards de FCFA. Les principaux produits d’exportation du Cameroun vers le Royaume-Uni en 2019 sont constitués de bananes (27 millions de livres sterling, soit 12% des exportations totales de la banane camerounaise), du bois et les produits du bois (25 millions de Livres sterling, soit 16,1% des exportations), ou du pétrole brut (62,1% des exportations totales sur la période de 2013-2017). A l’inverse, les Britanniques ont vendu pour 51 millions de Livres sterling de marchandises au Cameroun en 2019 (diverses machines et appareils mécaniques ou électriques, des boissons, des hydrocarbures, des véhicules et des produits pharmaceutiques etc….). Le Royaume-Uni se situe par conséquent au 11ème rang des marchés à l’exportation du Cameroun, avec 2,1% des exportations totales, et au 18e rang des fournisseurs, avec 1,4% des importations globales.

Sur l’entrée en vigueur ou l’application provisoire de l’APE paraphé, objet de la Section 3, Alamine Ousmane Mey et S.E Rowan James Laxton se sont accordés de faire «tout leur possible pour  mettre en vigueur l’APE Royaume-Uni-Cameroun ou de l’appliquer à titre provisoire entre eux  dans les quatre mois suivant la prise d’effet du protocole. Sachant que le Protocole d’Accord prendra effet à la date à laquelle l’APEI UE-Afrique centrale cessera de s’appliquer au Royaume-Uni.

Lire aussi : Cameroun-Union Européenne : Yaoundé suspend l’extension de l’APE

L’arrangement entre le Cameroun et le Royaume-Uni intervient au moment où on annonce la reprise, depuis le 1er janvier 2021, de la 5ème phase de démantèlement tarifaire de l’Accord de Partenariat Economique entre l’Union Européenne et le Cameroun. Courant jusqu’au 3 août 2021, la liste des produits et les taux applicables pour les produits respectant les conditions d’éligibilité du Groupe I, ll et lll, ainsi que celle des pays membres de l’Union Européenne concernés ont été rendus publics par la Direction générale des Douanes camerounaises. Qui renseigne par ailleurs sur le Droit de Douane à l’importation (DDI) des produits concernés des groupes I, II, III. Ils demeurent respectivement réduits de 100%, 69% et 10%. Cette reprise d’échanges survient après un report dû à la fermeture des frontières internationales provoquée par la pandémie de Covid-19.

Lire aussi : Suspension de l’extension de l’APE : le Cameroun a-t-il respecté la procédure ?

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page