Business et Entreprises
A la Une

Aquaculture : des espaces de commercialisation de poisson d’eau douce en vue

Dans le but de répondre à la forte demande en poisson et surtout permettre aux potentiels producteurs locaux d’écouler leurs marchandises, le gouvernement envisage mettre sur pied des espaces de ventes dédiés uniquement à cette denrée dans quelques mois.

C’est  une étape de plus après l’appel à manifestation lancé à l’endroit des investisseurs locaux et internationaux relancer la filière halieutique au Cameroun. Ce mercredi 12 août, au cours d’une rencontre avec des acteurs de la filière halieutique, le ministre camerounais du Commerce Luc Magloire Mbarga Atangana évaluait la possibilité de mettre en place de nouveaux espaces marchands dédies aux poissons produits sur le territoire afin de les rendre plus visible et accessibles au grand public. Objectif majeur, baisser la courbe des importations et booster la production locale.

Lire aussi :  Aquaculture : le Cameroun cherche des investisseurs pour booster la filière

D’après le ministère de l’Agriculture et du développement rural(Minader), la consommation globale de poisson au Cameroun est de 550.000 tonnes par an et plus de la moitié est encore issue des importations ; ce qui représente une valeur de 160 milliards de FCFA. L’offre en poisson d’eau douce quant à elle avoisine 10 000 tonnes par an. Une situation  suffisamment problématique pour le gouvernement qui entend pallier au problème tant il est vrai que les documents cadres de référence  de la politique économique reconnaissent l’aquaculture comme un secteur à fort potentiel. Au regard de cette forte demande et des opportunités que offre la filière ces chiffres représentent encore un taux très faible. Il est donc question de réorganiser la filière de sorte à donner des facilités aux producteurs locaux pour limiter les importations à défaut de complétement les arrêter. Les municipalités seront des lors mises à contribution afin de rendre disponibles des espaces marchands dédiés au poisson d’eau douce

Lire aussi : Les produits aquacoles désormais commercialisés dans les marchés au Cameroun

Lire aussi : 63 milliards pour soutenir les filières lait, poisson et anacarde

Abonnement sur la page Twitter

Le plus récent

Tags

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer