Conjoncture
A la Une

Arthur Zang crée un système intelligent de production d’oxygène médicale

Le diplômé de l’école nationale polytechnique vient de mettre sur pied un dispositif de production d’oxygène médical à base d’air ou de l’électricité, dénommé Oxynnet, en direction des patients atteints de Covid-19 et ceux de maladies respiratoires.

Après avoir développé la tablette médicale Cardio-Pad, le trentenaire Arthur Zang vient de mettre sur pied une unité de production d’oxygène dénommée Oxygène national network (Oxynnet). Oxynnet se présente comme étant un système constitué de plusieurs stations de production d’oxygène médical. Chaque station de production dispose d’un équipement électronique et chimique  qui permet de produire de l’oxygène médical pur à 95%.

Son fonctionnement parait simple comme l’explique son inventeur « il suffit d’installer la station dans une salle ou à l’extérieur de la formation sanitaire. Dès qu’on l’allume, elle se met directement à  produire de l’oxygène en aspirant l’air ambiant ou de l’électricité. On peut ensuite la paramétrer. C’est en fonction du nombre de patients qu’elle adapte sa puissance. Une fois que la station produit de l’oxygène, elle alimente le réseau de distribution à l’intérieur de l’hôpital. Les techniciens peuvent ainsi brancher les patients à ce réseau de distribution. C’est tout ».

Lire aussi : Paiement électronique : Arthur Zang veut concurrencer les opérateurs du mobile Money avec sa ZCard

Dans un contexte marqué par la crise sanitaire du Covid-19, du manque d’appareil respiratoire sur le triangle national qui impose l’achat de bouteilles de gaz auprès d’une structure de la place à 10 000 FCFA, Oxynnet aura pour particularité de permettre aux hôpitaux d’être indépendant en termes d’oxygène : « oxynnet va permettre à chaque hôpital de produire son oxygène à partir de l’électricité et de l’air ambiant. Il n’y aura rien d’autre à acheter. Grâce à son application androïde la station peut être paramétrée à distance ».

Selon l’ingénieur-chercheur, la nouvelle invention médicale vise trois objectifs principaux que sont la production de l’oxygène pur, ensuite la réduction du prix de l’oxygène médical enfin selon l’implantation dans les hôpitaux, elle permettra aux personnes souffrant de problèmes respiratoires de n’avoir plus besoin de se faire suivre dans les centres urbains.

Le promoteur de l’entreprise Himore médical équipements, envisage alors une production à hauteur nationale. Mais celui-ci compte sur l’appui financiers et l’accompagnement des pouvoirs publics. Notons qu’Oxynnet a été gratifié du prix de la meilleure innovation technologique pour la lutte contre le coronavirus décerné par le Programme des Nations-Unies pour le développement (PNUD).

Lire aussi : Inventions : atrthur Zang parmi les meilleurs d’Afrique

Abonnement sur la page Twitter

Le plus récent

Tags

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer