Chargement des breaking news...
Session Parlementaire De Juin 2022

Assemblée nationale : le Document de programmation économique et budgétaire adoptée sous haute tension 

Issus pour la plupart du groupe dénommé ’’union parlementaire pour le changement’’, ces élus ont protesté le 05 juillet à l’hémicycle contre le dépôt tardif du document mis à leur disposition pour analyse dans le cadre du Débat d’orientation budgétaire.

Publiée mercredi 6 juillet 2022 à 17:58:27Modifiée vendredi 3 mai 2024 à 12:03:11Temps de lecture 3 minPar EcoMatin

Le Débat d’orientation budgétaire (Dob) prévu pour le 05 juillet 2022 n’a plus eu lieu. Des députés ont décidé de lancer l’opération blocus afin d’amener le gouvernement à respecter l’institution. Le régime financier de l’Etat de 2018 fixe les délais pour soumettre le dossier à l’appréciation des députés. L’article 11 de ce texte est clair : chaque année, avant le 1er juillet, le gouvernement transmet au Parlement des documents de cadrage à moyen terme…accompagnés d’un rapport sur la situation macro-économique et d’un rapport sur l’exécution du budget de l’exercice en cours. L’article 2 du présent régime va plus loin : Sur la base de ces documents et rapports, le parlement organise un débat d’orientation budgétaire, en séances publiques, mais sans vote.

Lire aussi : La construction du nouvel immeuble siège de l’Assemblée nationale affiche un taux de réalisation de 60%

En clair, le gouvernement n’a pas respecté les délais. Les parlementaires ont reçu le document le 5 juillet, ce qui est contraire à la loi. « C’est un texte voté par l’Assemblée. Elle n’est pas respectée. Si le gouvernement ne respecte pas la loi, qu’en sera-t-il du citoyen lambda. Quel est le message que nous passons au peuple camerounais », fulmine un député étonné. Face aux protestations, le président de l’Assemblée  nationale s’est vu obligé de renvoyer les travaux pour 16h30. A la reprise, les tensions ne sont pas retombées. L’honorable Jean-Michel Nintcheu est arrivé avec le vuvuzela pour protester contre l’approche gouvernementale. « Il n’y a pas un seul député, quel que soit son bord politique, qui puisse cautionner ce qui s’est fait aujourd’hui. C’est un mélange de mépris et de condescendance. On ne peut pas servir 170 pages à 10 heures aux députés et leur demander de s’exprimer dessus 10 minutes après. Ceci est une violation de la loi », a souligné le président du Parti camerounais pour la réconciliation nationale (Pcrn), l’honorable Cabral Libii.

Lire aussi : « L’école ne doit pas chasser un enfant parce qu’il n’a pas payé l’APE », Pauline Nalova Lyonga

Le débat d’orientation budgétaire n’a pas eu lieu. Après la présentation des grandes lignes du Document de programmation économique et budgétaire 2023-2025 par le ministre des Finances, Louis Paul Motaze, les députés du Rdpc, parti majoritaire à la chambre basse du parlement, ont adopté par acclamation. Les députés de l’opposition n’ont pas pris part aux délibérations jugées illégales. Ce boycott n’a pas empêché le Minfi d’informer la représentation nationale que le Cameroun a revu son taux de croissance à la baisse. Il est passé de 4,2 % à 4 %. Cette réduction est due au contexte économique morose alimenté entre autres par la guerre russo-ukrainienne.

René Ombala

Articles similaires

Actuellement en kiosque

Les plus lus

1
2
3
4

Nos réseaux

Magazine
computer

Le meilleur de l’actualité économique africaine en un clic

Enquêtes, informations exclusives, analyses, interviews, reportages... Chaque jour, la rédaction d'EcoMatin met son expertise au service des lecteurs.

Informations fiables, newsletters exclusives : Abonnez-vous pour avoir un accès illimité à l'ensemble de notre offre éditoriale.

Abonnez-vous pour par an

Nos offres vous proposent un accès illimité à tous nos articles, y compris les contenus exclusifs et premium.

S'abonner