Banques et Finances

Au Cameroun, les prêts bancaires explosent en 2023 malgré une politique monétaire restrictive

En un an, les crédits à l’économie ont progressé de 15%. Ils sont tirés par les particuliers et le secteur privé.

Entre janvier et décembre 2023, l’encours des prêts bancaires accordés par les banques camerounaises aux agents économiques est ressorti à 5 404,2 milliards de Fcfa selon les données du marché bancaire. De ce volume, cinq banques ont à elles seules octroyé un peu plus de la moitié. Il s’agit d’Afriland First Bank (1 241 milliards de Fcfa), Société Générale Cameroun (789 milliards), SCB (541 milliards), Bicec (465 milliards) et Commercial Bank Cameroon (455 milliards) qui composent le top 5 des plus gros prêteurs à la période sous revue. 

Lire aussi : Crédit bancaire : comment le Cameroun fait grimper les taux débiteurs en zone Cemac

Une lecture des données du marché permet de constater que, en un an, l’offre de crédits à bondi de 15%. Ce, malgré un resserrement des conditions de refinancement. En effet, depuis décembre 2021, la Beac a opté pour un durcissement de la politique monétaire, marqué par : des relèvements successifs de ses principaux taux directeurs (4 fois), l’augmentation du volume de liquidité prélevé dans les banques chaque semaine et la suspension des opérations d’injection de liquidité dans le système bancaire de la Cemac. En décembre 2023, la banque centrale s’est lancée sur une nouvelle offensive. Celle de l’émission « des Bons du Trésor sur des maturités comprises entre 14 et 28 jours… ».

A travers ces opérations, l’institution d’émission espère que cela va se répercuter sur le coût du crédit bancaire et restreindre ainsi son accès aux acteurs économiques. Ce qui devrait réduire la création monétaire dans la zone Cemac, indexée comme l’origine de la hausse généralisée des prix (inflation). Sauf qu’à date, cette politique n’a véritablement pas affecté les banques camerounaises sur le marché du crédit qui, d’année en année, augmentent leur volume de crédit. 

Lire aussi : Cameroun : Afriland First Bank a injecté 1 643 milliards de Fcfa dans l’économie en 2023

Dans une interview accordée à EcoMatin, Gwendoline Abunaw, Dg d’Ecobank et par ailleurs présidente depuis août 2022 de l’Association des Professionnels des Établissements de crédit du Cameroun (Apeccam), indiquait à ce propos que : « Le durcissement de la politique monétaire actuelle n’a pas encore un impact réel sur les capacités de financement de l’économie. Les établissements de crédit ont maintenu le rythme de financement au premier semestre de l’année 2023. On observera en seconde moitié de l’année 2023, pour mesurer l’impact du durcissement de la politique monétaire sur les financements de l’économie. Toutefois ce durcissement doit être limité dans le temps, au risque d’avoir un impact sur la liquidité bancaire et, par conséquent, l’habiliter à financer l’économie ».

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page