A la UneConjoncture

Barrages hydroélectriques: le Cameroun invité à s’expliquer sur l’échec de Mekin

Le gouvernement entend par ailleurs renégocier l’échéancier de remboursement de la dette avec Eximbank China, alors que des travaux tantôt d’ajustement, tantôt complémentaires s’effectuent sur l’ouvrage.

De sources proches du dossier, une délégation camerounaise composée de représentants du gouvernement et de l’entreprise Hydromekin, laquelle est chargée de l’exploitation du barrage hydroélectrique de Mekin dans la région du Sud, se rendra ce mois de mai 2019 en Chine pour s’expliquer devant le bailleur de fonds Eximbank China, sur l’échec de ce projet. Ce sera en présence de responsables de la China national Electric Engineering Corporation (CNEEC), la société chinoise qui a réalisé les travaux de cette infrastructure.

Celle-ci a d’ailleurs adressé il y a quelques mois au gouvernement camerounais, une requête dans laquelle elle exige de celui-ci qu’il lui reverse 5 milliards Fcfa représentant le montant des travaux supplémentaires ou correctifs réalisés ou en cours réalisation sur ce barrage qui présente une multitude de défaillances techniques.

Si les autorités camerounaises répondent favorablement à la requête chinoise, le montant global du financement des travaux du barrage hydroélectrique de Mekin sera de ce fait porté à 30 milliards Fcfa, au lieu de l’enveloppe initiale de 25 milliards Fcfa.

Défectueuse, la turbine numéro 2 du barrage doit purement et simplement être remplacée. Les quatre groupes sont également en panne alors que l’ouvrage n’est pas entré en exploitation.

Beaucoup d’autres problèmes socio-environnementaux rendent impossible l’exploitation de ce barrage, et des études d’impact sont en cours de réalisation pour les régler. Il s’agit, entre autres, de l’ennoiement des zones non prévues en aval et en amont du périmètre de la retenue d’eau ; ce qui nécessite de nouveaux déguerpissements des populations. Si les autorités camerounaises répondent favorablement à la requête chinoise, le montant global du financement des travaux du barrage hydroélectrique de Mekin sera de ce fait porté à 30 milliards Fcfa, au lieu de l’enveloppe initiale de 25 milliards Fcfa.

Les émissaires du gouvernement camerounais devraient également, à l’occasion du voyage en préparation, renégocier l’échéancier de remboursement de la dette contractée auprès d’Eximbank China pour réaliser ce projet.


>> Lire aussi – Hydroélectricité : Gaston Eloundou Essomba et le piège de Memve’ele


D’une capacité installée de 15 Mw, le barrage hydroélectrique de Mekin, construit sur le fleuve Dja, est censé permettre la sécurisation de la partie australe du Réseau interconnecté sud (Ris). Il alimentera prioritairement les huit communes du Dja et Lobo, le département d’origine du chef de l’Etat, Paul Biya.

La Rédaction EcoMatin

Abonnez-vous à notre lettre d'information

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à notre newsletter

Afficher plus

Articles Liés

Close

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité. Merci pour votre compréhension!