Conjoncture
A la Une

Bassin du Lac Tchad : l’Allemagne offre 9,8 milliards pour la lutte contre Boko Haram

Le deuxième décaissement du gouvernement allemand entre dans le cadre du Fonds de stabilisation de la région du lac Tchad qui touche le Cameroun, le Tchad, le Nigéria et le Niger.

L’Ambassade d’Allemagne au Cameroun vient de rendre public un communiqué dans lequel elle fait savoir qu’elle débloque la somme de 15 millions d’euros soit 9,8 milliards de FCFA pour le Fonds pour la stabilisation de la région du Lac Tchad, initié par la Commission du Bassin du Lac Tchad (Cblt) et mis sur pied par le Programme des Nations unies pour le développement (Pnud).

Lire aussi :  Projet Resilac : de nouveaux besoins à combler dans l’Extrême-Nord

Les pays concernés par cet appui financier qui interviendra en 2021 sont le Cameroun, le Niger, le Nigeria et le Tchad pays membre du Bassin de Lac Tchad qui, font face depuis quelques années à la secte islamique Boko Haram. Ce nouveau décaissement fait monter l’enveloppe globale Allemande dans le cadre de ce programme à 40 millions d’euros, soit 26,2 milliards de FCFA. Pour des décaissements respectifs de 25 et 15 millions d’euros.

Pour rappel, le Fonds pour la stabilisation du Bassin du Lac Tchad a été lancé à Niamey au Niger en juillet 2019 par les quatre Etats membres de la Cblt. Il vise à appuyer les actions de développement mises en place dans cette zone qui est depuis quelques années, la cible des attaques de la secte terroriste Boko Haram. Pour se faire, il reçoit des soutiens financiers de l’Allemagne, ainsi que de l’Union européenne, des Pays-Bas, de la Suède et du Royaume-Uni.

Lire aussi : Reconstruction de l’Extrême-Nord : 2,8 milliards investis par le Pnud et la Cblt

Du côté du Cameroun, le programme a tenu le 17 août 2020, sous la houlette du gouverneur de la région de l’Extrême-Nord Midjiyawa Bakari,  sa deuxième rencontre d’évaluation depuis la mise sur pied de ce dernier le 3 janvier dernier. Au sortir  de cette réunion, l’on a appris que 2,5 milliards de FCFA (5 millions de dollars) ont déjà été utilisés sur les 12 milliards (21,5 millions de dollars), du budget prévu pour reconstruire les zones détruites par Boko Haram à l’Extrême-Nord.

Il s’articule alors sur trois points dans cette partie du pays que sont : la construction des infrastructures, la sécurité et la relance économique. S’agissant de la relance économique, plus de 100 millions de FCFA ont déjà été injectés dans l’économie locale via le « cash for work », 500 jeunes bénéficiaires sont déjà insérés dans des activités génératrices de revenus et bien d’autres.

Lire aussi : Les chantiers à venir après les inondations à l’Extrême-Nord

Abonnement sur la page Twitter

Le plus récent

Tags

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer