Banques et FinanceBanques et Finances
A la Une

BDEAC : le résultat net progresse à 15,2 milliards en 2019

Au moment où le ministre camerounais des Finances, Louis Paul Motaze quitte la présidence du Conseil d’administration de l’institution financière, celle-ci affiche plutêt de bons résultats.

L’assemblée générale de la Banque des Etats de l’Afrique Centrale (BDEAC), a tenu le lundi 13 juillet sa 64e session ordinaire, au cours de laquelle les actionnaires ont approuvé les comptes clos de la banque au 31 décembre 2019. Ces derniers affichent alors des indicateurs clés en hausse au cours de l’année en question. Un Résultat net bénéficiaire (RNB) se chiffrant à 15 245 millions de FCFA, contre 11 530 millions de FCFA en 2018, soit une hausse de 32%. Son produit bancaire net lui aussi a subi une augmentation de 4%, ce qui fixe ce dernier à 20 156 millions de FCFA, contre 19 401 millions de FCFA l’année précédente. Le scénario sera le même pour son total bilan qui se chiffre à 459 879 millions de FCFA en 2019 contre 428 639 millions de FCFA 2018, une croissance à hauteur de 7%.

Selon la banque sous régionale l’augmentation de ce résultat net s’explique en grande partie par la qualité du portefeuille de prêts et la maîtrise des charges d’exploitation. « Le conseil d’administration s’est félicité de la qualité de la gestion de la Banque qui se traduit par l’amélioration substantielle de tous ses agrégats financiers. En succédant à un exercice 2018 au cours duquel la Banque avait enregistré une forte expansion de ses activités matérialisée par les bons résultats obtenus en matière de financement de projets, le dernier exercice clos 2019 apparaît

comme celui qui permet de consolider les jalons posées en 2018. La BDEAC s’inscrit résolument dans la réalisation de son ambition d’être un « Partenaire de référence pour le développement humain et l’intégration régionale en Afrique Centrale », a indiqué la banque dans un communiqué.

La rencontre des actionnaires de la BDEAC intervient après la toute première session ordinaire du Conseil d’administration pour le compte de l’année 2020, qui s’est tenue le 10 juillet. Durant celle-ci, le Conseil a examiné les comptes clos ci-dessus évoqués, le rapport annuel d’activités de l’exercice écoulé, les dossiers de prêts en faveur des secteurs publics et privés et plusieurs textes portant notamment sur la politique environnementale et sociale de la banque, le règlement financier et le document de stratégie d’intervention pays (Dsip) de la Bdeac en République du Congo qui été adopté. S’agissant de son rapport d’activités au cours de l’exercice 2019, les actionnaires l’on validé en traitant notamment de l’environnement économique international et sous régional observé au cours de la période et des actions menées par la banque au cours de l’exercice.

Ces deux dernières sessions de travail de la BDEAC se sont déroulés par visioconférence, à cause de la crise liée au Covid-19, sous la présidence de monsieur Henri-Marie Dondra, ministre des Finances et du Budget de la république Centrafricaine, nouveau Président du conseil d’administration de la banque en remplacement du ministre des Finances camerounais Louis Paul Motaze arrivé en fin de mandat. Capital bancaire Toujours lors de cette assemblée générale, les actionnaires ont approuvé l’entrée au sein du capital de la banque de deux nouveaux actionnaires institutionnels. Il s’agit de la Banque arabe pour le développement économique de l’Afrique (BADEA) et du Fonds de solidarité africain (FSA). Selon la banque BDEAC : « ce partenariat gagnant-gagnant, tout en étant bénéfique pour chacune des parties, constitue une imposante pierre dans l’opération d’augmentation du capital de la banque. Il renforce les liens existants entre ces deux institutions et la banque souligne la position éminente de la BDEAC ainsi que son attractivité croissante auprès des investisseurs internationaux », indique-t-elle

Abonnement sur la page Twitter

Le plus récent

Tags

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer