A la UneBanques et Finances
A la Une

Beac : le Cameroun demande la prorogation du mandat du Directeur National

Yaoundé maintient la pression pour que la Beac accorde une année supplémentaire à Eugène Blaise Nsom qui a pourtant atteint l’âge de départ à la retraite.

Eugène Blaise Nsom ne dit pas non à une prorogation de son bail à la tête de la Direction Nationale de la Beac pour le Cameroun. Alors qu’il a atteint l’âge de départ à la retraite, l’ancien DG du Trésor au ministère des finances  pourrait bien être maintenu à son poste pour une année supplémentaire. C’est tout au moins le souhait des autorités camerounaises qui l’ont fait savoir au gouverneur de la banque centrale, à travers le ministre des Finances. 

« J’ai pris connaissance de votre décision N° 002/GR/2022 portant intérim du directeur national de la BEAC pour le Cameroun. Sans interférer ni ignorer vos prérogatives, et en toute conformité avec les hautes directives reçues des autorités camerounaises, nous avions souhaité une prorogation additionnelle, pour une durée d’un an, des activités de Monsieur Blaise Eugène Nsom. Par conséquent, je regrette que votre décision ait été diffusée et finalisée sans concertations préalables comme celà est d’usage, pour des fonctions de ce rang” écrit Louis Paul Motaze dans une correspondance adressée le 11 janvier dernier au gouverneur. 

La requête ne date pas d’aujourd’hui. Avant gardiste, l’argentier national avait, 27 août 2021, émis le souhait d’une prorogation du mandat d’Eugène Blaise Nsom. Face à la fin de non recevoir qui lui a été servie, Louis Paul Motaze est revenu à la charge 4 mois plus tard, brandissant cette fois le sceau de la Présidence de la République. “Je voudrais vous informer que les termes de ma correspondance sus évoquée traduisent les orientations des hautes autorités de la République du Cameroun et sont, du reste, en conformité avec les aspects statutaires de la Beac relatifs à cet objet” relevait-il. Des précisions qui n’ont, à priori, pas influencé Abbas Mahamat Tolli. Le 06 janvier dernier le gouverneur de la banque centrale procédait à la nomination de Zogo Nkada Achille et Asafor Emmanuel respectivement en service à la Beac Nationale pour assurer l’intérim du Directeur National. “Cet intérim, qui prend effet à compter du 1er février 2022, prendra fin à la prise de fonction du nouveau Directeur national” précisait-il. 

Pour le Cameroun, il ne s’agit point d’un bras de fer avec l’autorité monétaire “Aussi ai-je l’honneur, dans l’intérêt commun de la Beac, du Cameroun et de notre sous région, de nous inviter à trouver une solution partagée” écrit Louis Paul Motaze. 

Diplômé de l’Enam et de l’Université de Poitier en France, Eugène Blaise Nsom est présenté par son entourage comme un travailleur discret, brillant et très connu des milieux financiers. “Les autorités camerounaises apprécient les qualités professionnelles et humaines de Monsieur Blaise Eugène Nsom. Sa collaboration et ses contributions à l’élaboration des réformes des finances publiques, notamment dans le cadre des programmes économiques et financiers menés avec le FMI sont capitales. A cet égard, il a toujours fait preuve de proactivité et de célérité dans le traitement des dossiers à lui confiés” écrit Louis Paul Motaze.
Ce n’est pas la première fois que la Beac se trouve ainsi en désaccord ouvert avec les Etats. En mars 2020, la suspension de 3 cadres de la Direction nationale du Congo avait provoqué la colère de Brazzaville, qui avait alors demandé au tchadien de revoir sa décision. Sollicitation restée lettre morte jusqu’à ce jour.

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page