Business et Entreprises
A la Une

Berges du Wouri : le PAD et la SCI de l’estuaire signent un partenariat pour la construction de logements

L'accord de production signé entre les deux institutions est estimé à près d'un milliard de FCFA. Il porte sur la production et l’utilisation des sédiments dans le banc de sable du Port de Douala-Bonaberi par la Régie déléguée de dragage du Port de Douala. La Société civile immobilière de l'Estuaire (Sci) envisage ériger des logements de luxe sur les côtes du bras mort du Wouri.

Cyrus Ngo’o en avait fait solennellement l’annonce ce 13 octobre 2020, lors de la cérémonie d’inauguration et de mise en eau de 6 engins nautiques nouvellement acquis par le Port autonome de Douala (Pad). Le Directeur général du Port autonome de Douala dévoilait la signature de deux contrats entre la Régie déléguée de dragage du Port de Douala-Bonaberi (RDD) et une entreprise immobilière de la place. «Contrats d’un montant cumulé d’environ 1 milliard de FCFA», indiquait Cyrus Ngo’o, qui annonçait également le versement de la somme de 228 millions de FCFA au titre d’avance de démarrage des travaux. On en sait davantage sur cet accord  de services, le tout premier  dans l’escarcelle de la nouvelle Régie déléguée de dragage, moins de deux mois seulement après l’installation, le 27 août 2020, de ses Directeur délégué et Directeur délégué adjoint. 

Lire aussi : Port de Douala : la régie décroche ses premiers contrats

Ce samedi 24 octobre 2020, une importante délégation du Port autonome de Douala menée personnellement par Cyrus Ngo’o, a effectué une visite sur le chantier objet du contrat. L’entreprise immobilière privée Société civile immobilière (SCI) de l’Estuaire a en effet sollicité les équipements de la RDD pour la production des remblais nécessaires à l’aménagement d’une aire sur les berges du Wouri. D’après un responsable du PAD, les travaux portent sur la création d’un canal de 2,5 kilomètres dans le lit mineur du bras du Wouri. Concrètement, les travaux prévoient, pour la phase 1, le dragage par la RDD, de 700.000 m3  de sédiments dans le banc de sable du Port de Douala Bonaberi. «La Direction Générale  a récemment marqué son accord pour l’utilisation des sédiments dans le banc de sable du Port de Douala-Bonaberi. Il servira au nouveau projet immobilier de création de terre-plein dans le Bras Mort du Wouri», informe le PAD. 

Lire aussi : Port de Douala : 16 milliards pour 10 nouveaux magasins

A terme la Régie déléguée de dragage du Port de Douala devra procéder au remblai hydraulique de plus de 6 millions de m3 de sédiments qui permettra le développement de la ville de Douala dans le  Bras Mort du Wouri. Coût du projet, 631 millions de FCFA, à honorer par Sci de l’Estuaire. D’après nos  sources, l’entreprise immobilière a été désignée par le Canton Deido, représenté lors de la visite par Sa Majesté Essaka Ekwalla Essaka III, pour l’aménagement de cet espace destiné à la construction de logements  de haut-standing. «Au-delà du développement de la ville, ce projet s’inscrit dans les bonnes relations que le Port autonome de Douala entretient avec les communautés riveraines», a indiqué Cyrus Ngo’o, qui a tout de suite instruit Samuel Ngodi Eboua, le Directeur Délégué de la Rdd d’accélérer le processus de démarrage effectif des travaux. 

Lire aussi : Dragage du port de Douala : 45 milliards de FCFA pour 6 engins nautiques

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page