A la UneBanques et Finances

Bientôt une nouvelle identité visuelle pour Banque Atlantique

Cela est déjà le cas dans les filiales de Banque Centrale Populaire installées en Côte d’Ivoire, Mali, Bénin, Burkina Faso de la Guinée-Bissau et Sénégal.

L’emblème d’un cheval qui court va remplacer la grosse initiale « A » de Banque Atlantique au Cameroun. Le processus a déjà commencé en Afrique l’Ouest. En effet, Banque Atlantique vient de dévoiler au Niger sa nouvelle charte graphique dans le cadre du projet de transformation Impulsé par le groupe Banque Centrale Populaire (BCP) au sein de sa holding africaine Atlantic Business International (ABI) et ses 16 filiales réparties dans 10 pays de la sous-région.

La cérémonie de lancement de la nouvelle identité visuelle s’est déroulée le mercredi 31 octobre dernier à Niamey au siège de la banque en présence du directeur général N’gan Coulibaly. Banque Atlantique renforce ainsi son image à travers l’implémentation de l’emblème du « cheval » au Niger afin de refléter l’ADN du groupe BCP à l’instar des filiales de Côte d’Ivoire, du Mali, du Bénin, du Burkina Faso de la Guinée-Bissau et du Sénégal qui l’ont précédé dans cette démarche structurante.

Ce changement exprime un tournant stratégique cohérent avec les ambitions et les engagements du groupe BCP en Afrique Subsaharienne dont l’ambition affichée est « Construire le premier groupe bancaire panafricain, solidaire et ancré localement ».Ce processus est bien engagé puisque la holding ABI est solidement installée dans le trio de tête des groupes financiers de l’espace Uemoa, grâce aux performances soutenues de ses filiales qui opèrent dans les domaines de la banque, de l’assurance, du corporate banking et de la gestion d’actifs.

La nouvelle identité visuelle a été présentée lors d’une cérémonie officielle organisée le lundi 24 septembre 2018 au siège de la Banque. La filiale du groupe BCP installe ainsi l’emblème du « cheval » au Burkina Faso, emboitant le pas à ses consœurs de Côte d’Ivoire, du Mali et du Bénin qui l’ont précédée dans la dynamique du changement. Ce changement exprime un tournant stratégique cohérent avec les ambitions et les engagements du groupe BCP, consolide son leadership reconnu, tout en véhiculant les valeurs auxquelles il est attaché.

La nouvelle identité visuelle traduit une nouvelle vision et se veut le porte-étendard des ambitions continentales du groupe, notamment « Construire le premier groupe bancaire panafricain, solidaire et ancré localement ». Ce processus est bien engagé puisque la holding ABI est solidement installée dans le trio de tête des groupes financiers de l’espace Uemoa, grâce aux performances soutenues de ses filiales qui opèrent dans les domaines de la banque, de l’assurance, du corporate banking et de la gestion d’actifs.

« A la mesure de ses engagements envers ses partenaires et son actionnariat, la Banque Atlantique Cameroun a décidé d’augmenter son capital social de 28 milliards de FCFA ». C’est le message que la filiale camerounaise du groupe bancaire ivoirien Banque Atlantique diffuse depuis le 12 juillet 2017.

En choisissant d’être peu disert, l’établissement bancaire se contente de dire que cette recapitalisation correspond à « une toute nouvelle vision et de nombreux changements ». Et d’ajouter : « Banque Atlantique est plus que jamais au cœur de l’investissement au Cameroun ».

Mais selon toute vraisemblance, cette augmentation du capital s’est matérialisée lors de l’assemblée générale du 15 mai 2017. Car, avec un capital social de 5,5 milliards de FCFA à la fin de l’exercice 2014, Banque Atlantique Cameroun se devait d’être en harmonie avec la norme de la Commission bancaire d’Afrique centrale (Cobac) qui imposait aux banques de porter leur capital minimum à 10 milliards de FCFA au plus tard le 31 décembre 2014.

Cette filiale camerounaise est née en 2010 sur les cendres d’Amity Bank tombée en faillite. Le repreneur avait alors un investissement de 3 milliards de FCFA. Cependant, la transaction a aussitôt été dénoncée par les actionnaires d’Amity Bank qui ont estimé que toutes les voies de recours pour relever la défunte banque n’ont pas été explorées.

Abonnez-vous à notre lettre d'information

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à notre newsletter

Mots clés
Afficher plus

Articles Liés

Close

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité. Merci pour votre compréhension!