Chargement des breaking news...
Echos des régions

BIP : en trois ans 38 projets d’un montant de 1,2 milliard ont été abandonnés dans l’Adamaoua

En cause, la défaillance des entreprises (81,57%), le non-paiement des décomptes (5,2%) et les travaux en régie (5,2%).

Publiée jeudi 2 septembre 2021 à 19:29:48Modifiée vendredi 3 mai 2024 à 10:40:31Temps de lecture 3 minPar Cindy MBALA BETINE

Les projets de développement socio-économique des régions de l’Adamaoua, de l’Extrême-Nord et du Nord, ont été passés en revue fin du mois d’août 2021. Ceci par une mission d’évaluation conduite par le ministre délégué auprès du ministre des Finances, Yaouba Abdoulaye ; en compagnie de Théophile Baoro, vice-président de l’Assemblée nationale et Denis Koulagna Koutou, directeur général de la Sodepa. Objectif de ces travaux « recenser les projets abandonnés, répertorier les projets en cours d’exécution, recenser les projets en cours de préparation ou de maturation, déterminer les causes d’arrêt, d’abandon de ces projets et identifier les contraintes qui entravent la mise en œuvre de ces projets», comme l’a confié Roger Yiwé, chef de cellule des études au ministère de l’Economie, de la planification et de l’aménagement du territoire (Minepat), au journal l’Oeil du Sahel.

Lire aussi : Des pertes évaluées à près d’un milliard de FCFA suite aux échauffourées dans une mine d’or dans l’Adamaoua

L’on apprend alors de cette visite qu’entre 2018 et 2021, 38 projets du budget d’investissement public (BIP), sont abandonnés dans la région de l’Adamaoua. Ceci pour un montant de 1,252 milliard de Fcfa, comme l’a confié le Délégué régional du Minepat, de la région château d’eau du Cameroun, Amadou Bello. Trois raisons expliquent cet abandon de projets : la défaillance des entreprises (81,57%), le non-paiement des décomptes (5,2%) et les travaux en régie (5,2%). De façon précise, il s’agit de 3 projets dans le département du Djérem à hauteur de 162 millions de Fcfa ; un projet dans le Faro et Deo pour 192,722 millions ; 3 projets pour le département du Mbere 3 pour 87 millions ; 10 projets pour le département du Mayo-Banyo à hauteur de 374,490 millions  et 21 projets dans la Vina pour 523,172 millions de Fcfa.

Lire aussi : Investissements publics : un guide pour la bonne exécution du BIP 2021

Hormis cette fausse note, la région de château d'eau dispose actuellement de 40 projets d’envergure ayant un impact socio-économique sur la population. Ceci pour un budget prévisionnel de 276,838 milliards de Fcfa. « Cette évaluation provisoire a été faite sur 29 projets, les données des 11 projets restants sont en cours de consolidation », a confié Amadou Bello, délégué régional, Minepat Adamaoua, à l’Oeil du Sahel. Entre autres projets figurent : travaux de construction de salle de classe ; construction de la ligne électrique Wouro-Soua-Commune de Mbe et de 3 villages (1,460 milliard) ; bitumage de la route Gare Banane-Djalingo-Gadamabanga (5,4 milliards) etc.

Lire aussi : Investissements publics : le BIP 2020 affiche un taux d’exécution physique de 92,36%

Articles similaires

Actuellement en kiosque

Les plus lus

1
2
3
4

Nos réseaux

Magazine
computer

Le meilleur de l’actualité économique africaine en un clic

Enquêtes, informations exclusives, analyses, interviews, reportages... Chaque jour, la rédaction d'EcoMatin met son expertise au service des lecteurs.

Informations fiables, newsletters exclusives : Abonnez-vous pour avoir un accès illimité à l'ensemble de notre offre éditoriale.

Abonnez-vous pour par an

Nos offres vous proposent un accès illimité à tous nos articles, y compris les contenus exclusifs et premium.

S'abonner