Banques et Finance

Bourse : les souscripteurs des emprunts obligataires passent à la caisse ce mois

Selon les communiqués de la BEAC, les États du Gabon et du Cameroun, Alios Finance Cameroun, lanceront les opérations respectivement les 9, 15 et 19 juin prochains.

Les souscripteurs de l’emprunt obligataire de l’État du Gabon « EOG 6 ,5% net 2016-2021 » percevront le principal de la somme levée, le 9 juin 2020, soit la somme de 33 735 125 000 (trente-trois mil­liards sept cent trente-cinq millions cent vingt-cinq mille) FCFA.

Chaque titre de l’opération a une valeur totale de 2825 F CFA, dont 2500 pour le principal de la somme souscrite par la masse des personnes ayant souscrit à l’opération et 325 F CFA pour la valeur des intérêts de chaque titre. Le communiqué de la BEAC qui annonce le rembourse­ment de cet emprunt précise que les opérations d’encaissement auprès des banques (prestataires de services d’investissement) commencent le 8 juin 2020.

Lire aussi: Financial House S.A veut entrer en bourse

Le 15 juin prochain, ce sera au tour de Gabon Special Economic Zone (GSEZ), émetteur de la valeur « EOGSEZ 6,5% Brut 2018 – 2028 » de procéder à la mise en paiement des intérêts pour un montant de 228 773 513 (deux cent vingt-huit mil­lions sept cent soixante-treize mille cinq cent treize) FCFA, à l’échéance du 14 juin 2020.

Le coupon net à percevoir par obli­gation est de 162,5 FCFA, et la date d’ouverture des opérations d’en­caissement auprès des guichets des prestataires des Services d’Investis­sements (PSI) est fixée au 16 juin 2020. L’emprunt de la GSEZ avait été lancé en septembre 2018 sur le marché financier de la CEMAC et avait permis de lever la somme de 33 milliards de francs CFA pour une maturité de 10 ans.

Suivra le 19 juin 2020 Alios Finance Cameroun, émetteur de la valeur « ALIOS 5,75% Net 2018 – 2023 », qui procèdera à l’amortissement du principal à hauteur de 444 444 444 (quatre cent quarante-quatre millions quatre cent quarante-quatre mille quatre cent quarante-quatre) FCFA et à la mise en paiement des inté­rêts pour un montant de 95 833 333 (quatre-vingt-quinze millions huit cent trois mille trois cent trente-trois) FCFA.

Lire aussi : Cemac : pourquoi les entreprises publiques boudent l’entrée en bourse 

Le coupon net à percevoir par obli­gation est de 675,34 FCFA, (soit 555,55 FCFA au titre au l’amortis­sement du principal et 119,79 FCFA pour les intérêts) et la date d’ouver­ture des opérations d’encaissement auprès des guichets des prestataires des Services d’Investissements (PSI) est fixée au 08 juin 2020. L’établis­sement financier, qui recherchait à la Bourse de Douala un montant de 8 milliards FCFA, soit 800 000 obliga­tions à 10 000 FCFA le titre, a levé 8,730 milliards FCFA. La période de souscription courait du 20 novembre au 11 décembre 2018.

Le plus récent

Tags

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer