Politiques Publiques

Budget 2021 : l’enveloppe de la CUD en hausse de 22,8%

L’enveloppe budgétaire d’un montant de 56,8 milliards de Fcfa, a été arrêtée lors de la session ordinaire du conseil de communauté consacrée à l'examen et à l'adoption du budget de la ville de Douala ce 14 décembre 2020 à Douala.

«Nous n’avons pas donné les chiffres. Nous allons tenir des conférences budgétaires dans les jours qui suivent. Nous aurons des arbitrages, des ajustements et des évaluations afin de fixer le montant réel des besoins de Douala», indiquait le Dr. Roger Mbassa Ndine, Maire de Douala le 5 novembre 2020 à l’occasion de la session du conseil de communauté du 3ème trimestre 2020. L’exécutif de la Communauté urbaine de Douala a finalement proposé au vote des grands conseillers son budget pour l’exercice 2021. L’enveloppe votée par les grands conseillers se chiffre en recettes et en dépenses à la somme de 56.800.000.000 de FCFA. En hausse de 22,15% par rapport à celui de l’exercice 2020 corrigé à mi-parcours à la somme de 46.496.470.653 FCFA. D’après le Maire de Douala, «ce budget a été élaboré et présenté conformément aux dispositions de la loi N°2019/024 du 24 décembre 2019 portant Code général des collectivités territoriales décentralisées qui prescrit notamment la présentation du cadre budgétaire à moyen terme fondé sur hypothèses réalistes. Celui que nous avons élaboré fait ressortir une évolution sur la période minimale de 3 ans prescrite par la loi. C’est sur cette base qu’a été établi le cadre de dépenses à moyen terme  (Cmdt) transmis aux conseillers de la communauté urbaine de Douala avec une décomposition des grandes catégories de dépenses». 

Lire aussi : Près de 20 milliards de Fcfa de recettes non-reversées en 2020

Le découpage du budget de la Communauté urbaine de Douala pour le prochain exercice affiche 49.705.927.823 Fcfa pour les recettes de fonctionnement, et 7.094.072.177 FCFA destinés aux recettes d’investissement. Les dépenses de fonctionnement indiquent une enveloppe de 34.080.000.000 FCFA et les dépenses d’investissement, 22.720.000.000 de FCFA. «Ces prévisions se fondent, particulièrement en ce qui concerne les recettes, sur la bonne réalisation des objectifs du budget rectificatif de 2020, la consolidation de la relance des activités et un accroissement volontariste des recettes propres dont les réalisations demeurent en-deçà de leur potentiel tel qu’il ressort de nombreuses estimations réalistes», soutient le Dr. Roger Mbassa Ndine. D’après qui, les ratios explicitement fixés par la loi ont été respectés (taux plancher de 40% pour les dépenses d’investissement par rapport aux dépenses totales, et 60% pour les dépenses de fonctionnement par rapport aux dépenses totales). Tout comme les prévisions de dépenses du personnel qui n’excédent pas 35% des dépenses de fonctionnement. 

Lire aussi : Incivisme urbain à Douala : des taux d’amendes forfaitaires pour casseurs et pollueurs

Conseillers dubitatifs

En glissement annuel, il est fort opportun de rappeler que le budget en cours de la Communauté urbaine de Douala a été initialement arrêté en recettes et en dépenses à hauteur de 59.318.000.000 de FCFA. Avant d’être porté à la somme de 46.496.000.000 de FCFA après le vote d’un collectif budgétaire communautaire. D’où les interrogations de quelques conseillers dubitatifs sur les capacités de la Mairie de Douala à tenir ses prévisions. L’exécutif communautaire de Douala rassure toutefois: «le budget 2021 s’articule sur une rationalisation optimale des dépenses, la recherche systématique et la maximisation des recettes propres, la maîtrise des charges de fonctionnement, en préservant  la qualité des prestations, l’amélioration des dépenses d’investissement, la recherche des voies et moyens pour le recouvrement des arriérés de recettes en concertation avec le Minfi, au niveau du trésor public. Parallèlement, la CUD entend accroître substantiellement les recettes sur la publicité, les équipements marchands, les actes d’urbanisme et de construction, taux forfaitaires contre les actes d’incivisme etc….».

Lire aussi : Voirie urbaine et assainissement : Douala sous plan d’urgence minimal

Le Dr. Roger Mbassa Ndine entend poursuivre ses perspectives de mise en oeuvre du programme de l’exécutif communautaire pour la mandature 2020/2025 sur les plans infrastructurel, économique, l’attractivité et de la compétitivité sous-régionale, l’urbanisme, la culture, l’environnement et le développement durable. 2021 connaîtra ainsi le lancement ou le renforcement de grandes opérations de lutte contre le désordre urbain (libération des trottoirs, déplacement des points de stationnement des motos taxis, campagne de contrôle du respect des règles d’urbanisme), acquisition de nombreux engins pour les travaux d’entretien en régie, accélération du programme d’entretien des voiries et de réhabilitation de l’infrastructure d’éclairage public, construction de la barge pour les liaisons avec Manoka, achèvement des travaux de construction ou de réhabilitation des immeubles devant abriter les services de la Mairie de la ville, renforcement du programme d’entretien des drains et des actions d’hygiène et de salubrité publique, application des amendes pour toute infraction sur la détérioration du décor urbain et sur l’environnement, réhabilitation des espaces publics marchands et l’assainissement de leur fonctionnement pour 7000 commerçants recensés etc…

Lire aussi : La CUD rompt son contrat avec Zenith assurance

Déjà très attendus, malgré les conjonctures économique et sanitaire, les résultats de l’exécution du budget 2020 en fin de cycle. Également, ceux de la réalisation des programmes d’action du Maire de Douala. Il s’agit du programme 1 portant sur l’amélioration de l’offre des services sociaux  de base (11.888.032.397 FCFA), le programme 2 sur la promotion du développement économique dans l’aire métropolitaine (4.238.982.120 FCFA), 11.196.103.469 FCFA réservés au programme 3 portant sur la protection de l’environnement et la promotion du développement durable dans l’aire métropolitaine. L’enveloppe du programme 4 sur la gouvernance urbaine et l’administration est chiffrée à 19.173.352.567 FCFA.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page