Afrique CentraleCongoPolitiques Publiques
A la Une

Budget 2022 : Le Congo projette un excédent budgétaire de 775 milliards de FCFA

C’est dans le cadre de la révision de la loi des finances approuvée en Conseil des ministres en fin de semaine dernière.

Le gouvernement congolais a approuvé le 13 juillet dernier la révision des hypothèses budgétaires initiales et proposé des mesures vigoureuses de résilience de l’économie nationale face à la crise alimentaire.

Ainsi, d’après les modifications apportées à la loi des finances initiales, le budget de l’Etat réajusté, au titre de l’année 2022, est arrêté en recettes à la somme de 2.825 milliards de Fcfa, et en dépenses à la somme de 2.049 milliards de Fcfa. Dans la même veine, le niveau prévisionnel de l’excédent budgétaire attendu cette année est de 775,8 milliards de Fcfa.

Lire aussi : Programme économique quinquennal du Congo : L’Etat à la recherche de 6500 milliards FCFA

Selon le ministre des Finances, Rigobert Andely, la modification des hypothèses budgétaires de base s’appuie la situation favorable des cours des prix des matières premières et les crises alimentaire et énergétique mondiales sévères qui fragilisent le pays, consécutivement au conflit russo-ukrainien.

Mis à part ces motivations, il a également le plan de résilience adopté par le gouvernement qui intègre les mesures incitatives d’accompagnement des acteurs des filières agro-pastorales et halieutiques, ainsi que la promotion d’une politique d’import- substitution par une offre locale, en vue de juguler les effets induits de la crise alimentaire mondiale sur les prix des produits alimentaires de base.

Lire aussi : Hydrocarbures : le Congo vise 1400 milliards d’investissements directs étrangers dans l’industrie pétrolière nationale

De plus, pour soutenir la reprise de l’activité économique et renforcer la résilience de l’économie, le gouvernement entend poursuivre la mise en œuvre des mesures ciblées de politique budgétaire. Celles-ci portent sur l’efficacité du recouvrement et la sécurisation des recettes publiques, la rationalisation de la dépense publique et la maîtrise de la dette.

Selon le ministre congolais des Finances, cet ajustement budgétaire intervient dans un contexte marqué par le lancement du Plan national de développement 2022-2026, la poursuite de l’exécution du programme économique et financier du gouvernement conclu avec le Fonds monétaire international, ainsi que par une reprise économique fragile due aux conséquences négatives de la pandémie de Covid-19 et le conflit en Ukraine.

Lire aussi : Mobile Money : MTN Congo obtient son agrément d’établissement de paiement, le tout premier du pays

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page