A la UneConjoncture

C2D: des volontaires Franco-camerounais bientôt mobilisables

C’est l’objet de la convention de partenariat technique et financier signé le 1er février dernier, entre la Plateforme franco-camerounaise de volontariats et le Contrat de désendettement et de développement.

Il s’agit là d’un dispositif important au niveau stratégique pour le Contrat de désendettement et de développement (C2D) : pouvoir mobiliser rapidement d’expertises et de compétences afin de répondre aux situations d’urgence qui pourraient se présenter. Et, c’est l’objet de la constitution de la Plateforme de compétences Franco-camerounaise de volontariats (PCFCV) qui bénéficie depuis le 1er février dernier de l’appui technique et financier du C2D. Une convention de partenariat technique et financier pour un montant d’environ 161 millions de FCFA lie désormais les entités. Grâce à cette convention, les projets et    programmes C2D disposeront désormais d’un outil pratique, rapide et efficace de mobilisation de compétences et d’expertises. Cela permettra, précise-t-on, d’éviter de passer par de longues procédures, alors que parfois le besoin est immédiat et l’urgence signalée. Pour Richard Evina Obam, le président du Comité technique bilatéral (CTB-C2D), « l’appel au volontariat constitue une innovation majeure dans le cadre de la mise en œuvre du 3ème C2D. Il s’agit d’une décision stratégique avec une portée opérationnelle importante. En effet, grâce à ce partenariat, les projets et programmes du C2D disposeront ainsi d’un vivier de talents et de compétences mobilisables immédiatement en cas de nécessité ».

Pour ce qui est des domaines d’intervention, l’on cite la formation professionnelle, la santé l’agriculture, l’environnement, l’eau, l’assainissement, l’urbanisme, les nouvelles technologies de l’information et de la communication, la décentralisation et le développement local, etc

Pour sa part, Cheik Diallo, représentant de la Plateforme de compétences Franco-camerounaise de volontariats relève que « cette plateforme montre l’importance que le C2D accorde aux volontariats. Elle offre l’opportunité aux volontaires Franco-camerounais de mettre leurs expériences et compétences au service du programme et ainsi d’apporter leur contribution dans la mise en œuvre du C2D ». En effet indique-t-on, la plateforme de compétences Franco-camerounaise de volontariats réunit en son sein l’Agence du service civique national de participation au développement du Cameroun, France volontaire et AGIRabcd. Elle concerne les formes d’expertises et de volontariats comme le volontariat d’échange et de compétences, le volontariat de Solidarité Internationale (VSI) et l’Engagement du service civique. Pour ce qui est des domaines d’intervention, l’on cite la formation professionnelle, la santé l’agriculture, l’environnement, l’eau, l’assainissement, l’urbanisme, les nouvelles technologies de l’information et de la communication, la décentralisation et le développement local, etc.

En rappel, en 12 années d’exécution du C2D au Cameroun, près de 600 milliards de FCFA ont été décaissés. Cet argent, informe-t-on, a permis de nombreuses réalisations dans les secteurs aussi divers que l’agriculture, le développement rural, les infrastructures, la santé, l’éducation ; la recherche, la formation professionnelle, etc.

La Rédaction EcoMatin

Abonnez-vous à notre lettre d'information

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à notre newsletter

Mots clés
Afficher plus

Articles Liés

Close

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité. Merci pour votre compréhension!