Conjoncture
A la Une

Cacao : Deux nouveaux centres d’excellence de traitement post-récolte voient le jour

Durant la cérémonie d’inauguration du centre de Lembé-Yezoum dans la région du Centre, les représentants de la Confédération des chocolatiers et confiseurs de France, ont indiqué que le cacao issu de ce dernier coûtera 1640FCFA/KG.

Ce 20 octobre 2020, les ministres du Commerce, Luc Magloire Mbarga Atangana, et celui en charge de l’Agriculture et du Développement rural, Gabriel Mbairobe, ont inauguré le centre d’excellence de traitement post-récolte du cacao de Lembe-Yezoum, localité située à dans la région du Centre. Ce dernier dispose d’une capacité de stockage de 50 tonnes. Notons que ces mêmes autorités se prêteront au même exercice le 22 octobre à Ntui chef-lieu du département du Mbam et Kim toujours dans la région du centre.

Ces nouveaux centres d’excellence de traitement post-récolte du cacao viennent s’ajouter à ceux de Nkog-Ekogo, Mintaba, Akomnyada, Manyai, Zoételé installés dans le bassin de production du Centre. Ces derniers ont pour objectifs de mettre sur le marché des fèves de qualité supérieure et d’accroître substantiellement les revenus des producteurs.

Lire aussi : Filière cacao : la Sodecao à pied d’œuvre pour une relance optimale

Les représentants de la Confédération des chocolatiers et confiseurs de France Daniel Mercier et Christophe Bertrand présents au cours de cette cérémonie, ont indiqué que le cacao issu de ce centre de Lembé-Yézom sera commercialisé à hauteur de 1640 FCFA/KG contre 700-1000 FCFA pour le cacao standard.

Pour rappel, les centres d’excellence de traitement post-récolte sont une l’initiative du Conseil interprofessionnel du cacao et du café (Cicc) et de la Confédération des chocolatiers et confiseurs de France, la création de centres d’excellence de traitement post-récolte du cacao « est une composante du programme Cacao d’Excellence, et s’inscrit parfaitement dans la mise en œuvre du Protocole d’accord signé le 8 novembre 2017 entre le CICC et la Confédération des chocolatiers et confiseurs de France, portant sur l’amélioration qualitative et gustative du cacao du Cameroun, en vue de sa valorisation sur le marché international ».

Lire aussi : Campagne cacaoyère 2019-2020 : les exportations de cacao en baisse de 17 288 tonnes

Notons que les centres déjà opérationnels ont livré au cours de la campagne cacaoyère 2019-2020 leurs 150 premières tonnes. Statistique révélée dans un document officiel produit par le Cicc, à l’occasion de la visite au Cameroun du directeur exécutif de l’Organisation internationale du cacao (Icco), le Belge Michel Arrion.

Les centres d’excellence de traitement post-récolte du cacao sont des structures dotées d’équipements de fermentation, de séchage et de stockage spécifiques, auxquels il faut ajouter un itinéraire de contrôle strict de la qualité des fèves, qui permet au final d’obtenir du cacao « zéro défaut ». À titre d’exemple, en juin 2019, indiquent les pointages du Cicc, le prix du kilogramme de fèves issues des centres d’excellence culminait à 1650 FCFA, contre un maximum de 1060 FCFA dans les différents bassins de production du pays. Ce qui révèle une différence de 590 FCFA par kilogramme.

Lire aussi : Filière cacao : les chocolatiers français accompagnent la labellisation de la fève camerounaise

Abonnement sur la page Twitter

Le plus récent

Tags

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer