Conjoncture
A la Une

Cameroun : 1,3 milliard de Fcfa au profit des start-ups

Ce montant attribué par l’Agence universitaire de la Francophonie (AUF) s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du projet « Start-up 237 : 100 projets Made in Cameroon », lancé fin 2023.

L’Agence universitaire de la Francophonie (AUF) via le Fonds équipe France (FEF) envisage de financer les start-ups camerounaises à hauteur de 2 millions d’euros, soit 1,3 milliard de Fcfa. Ce montant s’inscrit dans le cadre du projet « Start-up 237 : 100 projets Made in Cameroon » lancé en octobre 2023 par le gouvernement camerounais. En effet, cette décision a été révélée par le recteur de l’AUF, Slim Khalbous, lors d’une audience accordée par Jacques Fame Ndongo, ministre camerounais de l’Enseignement supérieur (Minesup), le 6 février à Yaoundé.

lire aussi : High-tech: les start-ups africaines lèvent 1,3 milliard de dollars au 1er trimestre 2023

Slim Khalbous a profité de cet entretien pour présenter à son hôte la cartographie des 100 projets retenus dans le cadre de ce projet, qui s’étend sur la période 2024-2026, en partenariat avec le Minesup et le ministère des Petites et Moyennes Entreprises, de l’Économie Sociale et de l’Artisanat (Minpmeesa). En détail, ce sont 50 projets portés par des étudiants et 50 projets du secteur privé qui ont été retenus dans les 10 régions du pays. Ces projets proviennent de secteurs diversifiés tels que la mode, l’agriculture, l’agroalimentaire, les cosmétiques, les TIC, l’écologie, le bâtiment et les travaux publics, etc.

Il est à souligner que cet appui financier permettra de soutenir les start-ups aux idées novatrices mais surtout accompagnement, et réduire le taux de mortalité de ces dernières. Selon le dernier rapport de l’Institut national de la statistique portant sur la mortalité des entreprises entre 2019 et 2022, « Il ressort que sur les 6458 entreprises initiales, 2316 ont cessé leur activité pendant la période intercensitaire, la quasi-totalité (environ 95 %) ayant arrêté l’activité avant 2022 ». Ces chiffres ont un impact sur l’économie du pays.

lire aussi : Fintech : la start-up camerounaise Diool lance une nouvelle solution de paiement de masse

En rappel, le projet « Start-up 237 : 100 projets Made in Cameroon » vise à contribuer à l’employabilité des jeunes camerounais en les accompagnant dans la création ou la consolidation de projets entrepreneuriaux. Coordonné par l’ambassade de France et mis en œuvre par l’AUF, ce projet offre un accompagnement multiforme aux entrepreneurs pendant ces années d’incubation, afin de leur permettre de développer leur entreprise et d’employer d’autres jeunes à la fin de la période de deux ans.

A LIRE AUSSI :

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page