Politiques Publiques
A la Une

Cameroun: 1,7 milliard pour relancer la filière tourisme

Le gouvernement camerounais, à travers le ministère du Tourisme et des Loisirs a publié une circulaire fixant les conditions d’éligibilité à cet appui dédié aux opérateurs de ce secteur.

C’est pour rebooster le secteur  touristique qui a sévèrement été impacté par la crise sanitaire, que le gouvernement camerounais a décidé d’allouer la somme de 1,7 milliard aux établissements hôteliers du  pays par un décret signé du premier ministre chef du Gouvernement. Ce texte dont les dispositions fixent également les modalités d’accès à ce soutien  gouvernemental indique que cette dotation provient du  fonds du spécial de solidarité  national  pour la lutte contre la pandémie qui s’élève à 180 milliards de francs de montant  global. C’est donc depuis le 6 octobre que les différents établissements hôteliers camerounais préparent  leurs dossiers pour rentrer en possession de ce gain. D’après nos confrères du quotidien national bilingue, Bello Bouba Maigari a rendu public des critères d’éligibilité bien précis.

Dans les faits, les établissements de restauration repartis par catégorie vont devoir se partager la rondelle somme  de 190 millions FCFA. Ceux-ci devront à cet effet être pressentis pour la restauration  de certaines délégations du championnat d’Afrique des nations de football Chan et de la coupe d’Afrique des nations du football Can pour ce qui est de la première catégorie à titre illustratif.

Lire aussi : De nouvelles mesures pour relancer

En ce qui concerne les établissements hôteliers  divisées principalement en 6 catégories, ils vont se partager  810 millions de FCFA. Les critères de sélection ici sont également repartis selon les catégories. Pour les établissements de première catégorie par exemple, il faudrait avoir essentiellement une clientèle internationale, être pressenti pour l’hébergement des délégations du Chan et de la Can mais aussi avoir hébergé les patients du Covid ou tout au moins les mis en quarantaine. La deuxième catégorie est concernée par tous les critères sus mentionnés sauf l’hébergement des patients covid. Pour ce qui est de la catégorie 3, l’hôtel n’est pas tenu d’avoir une clientèle internationale toutefois il faut avoir servis de lieu d’hébergement des mis en quarantaine ou de malades du coronavirus. La cinquième catégorie englobe tous les établissements économiquement impactés par la crise sanitaire et  la dernière quant à elle concerne tous les établissements hôteliers autorisés à exercer, nous apprend le journal.

Lire aussi : Le secteur hôtelier va s’enrichir de 19 nouveaux établissements

Les agences de tourisme et  les guides touristiques ne sont pas oubliés dans cette répartition de fonds avec pour chaque secteur des critères qui lui sont propres. Les soumissionnaires sont en outre tenus de fournir également des dossiers fiscaux, bulletins de solde et paie des employés ainsi que des relevés bancaires des factures impayées d’électricité et d’eau. Un soutien qui vient donc réconforter ce secteur qui s’est considérablement dégradé avec l’avènement du coronavirus et la fermeture des frontières.

Lire aussi : Crise sanitaire : 15 ministères exclus du partage des fonds de la Covid-19

Abonnement sur la page Twitter

Le plus récent

Tags

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer