A la UneBusiness et Entreprises
A la Une

Cameroun : Cam-Hydro construira le 4e barrage sur le fleuve Sanaga pour 500 milliards Fcfa

L’aménagement à développer dans la localité de Mbandjock dès 2026 en mode partenariat privé-public aura une capacité installée de 300 MW.

Minkouma Hydro Power Project (Minkouma HPP). C’est la dénomination du 4e projet d’aménagement hydroélectrique sur le fleuve Sanaga, d’une puissance installée de 240 MW pouvant aller jusqu’à 300 MW.  Ce projet pour lequel un protocole d’accord a été paraphé ce 26 janvier entre l’entreprise camerouno-américaine Cam-Hydro USA S.A et l’Etat du Cameroun représenté par le ministre de l’Eau et de l’Energie, sera implanté en amont de Nachtigal, plus précisément dans la localité de Minkouma, à Mbandjock, dans le département de la Haute Sanaga (Centre). L’infrastructure sera développé dès 2026 en Build-Operate-Transfert  (B.O.T), un modèle de partenariat privé-public (PPP) qui implique qu’après la mobilisation des financements nécessaires, la réalisation des travaux proprement dits, Cam-Hydro, la société de projet qui va être créée à cet effet d’ici juin 2024, devra exploiter l’ouvrage pendant une durée qui n’est pour l’heure pas connue, avant de le rétrocéder à l’Etat du Cameroun. Le coût total du projet est de 773 millions de dollars, soit environ 500 milliards Fcfa, y compris les lignes et postes de transport, à financer à 30% sur fonds propres de Cam-Hydro et à 70% sur emprunts locaux et internationaux.

lire aussi : Électricité : comment Nachtigal met Globeleq sous pression

Selon le planning arrêté de commun accord par le gouvernement du Cameroun et son partenaire, le closing financier du projet devrait être effectué d’ici à mars 2026, c’est-à-dire, trois mois avant le démarrage effectif des travaux du barrage en juin suivant. La mise en service complète de l’ouvrage est projetée pour juin 2030, après une première étape qui consistera à démarrer le premier groupe de la centrale hydroélectrique (elle en comptera 4 au total) en décembre 2029. Dans le domaine de l’hydroélectricité, Minkouma HPP va devenir le deuxième grand projet réalisé en mode PPP, après Nachtigal (420 MW), objet d’un contrat de concession avec Électricité de France (EDF) et la Société financière internationale (SFI). Cet aménagement dont la mise en service partielle est imminente, si l’on en croit le président de la République, Paul Biya, qui en a fait mention dans son discours du 31 décembre dernier à la nation, enregistre un taux de réalisation de 92%, après 4 ans de travaux.

Minkouma HPP illustre la nouvelle approche du gouvernement camerounais, de privilégier le schéma PPP dans la réalisation de ses grands projets infrastructurels futurs, qui, dans l’ensemble, nécessite la mobilisation d’un montant de 37 500 milliards Fcfa sur la décade 2020-2030. Les ressources internes ne sont en effet pas à mesure de couvrir à elles seules ces dépenses d’investissement. A cheval entre les réseaux interconnectés Sud, Nord et Est, le futur aménagement hydraulique de Minkouma permettra, selon le gouvernement, de renforcer l’approvisionnement du grand Nord en livrant de  l’énergie au poste d’interconnexion Nord-Sud à Ntui (Mbam et Kim), d’assurer une alimentation électrique de bon niveau au vaste  bassin agricole situé dans les départements de la Haute Sanaga et du Mbam et Kim, favorisera le bouclage électrique de la région de l’est par l’interconnexion à la ligne de 90 KV entre Bertoua et Abong-Mbang. Il apportera surtout de la stabilité à l’alimentation en électricité du grand Sud du pays.

lire aussi : Electricité : le Cameroun à mesure d’exporter 150 MW vers le Tchad dès 2027

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page