Chargement des breaking news...
Politiques Publiques

Cameroun : en 4 mois, le pétrole a rapporté 269 milliards (+31%) à l’Etat malgré une baisse de production de 2%

D’après les données de la SNH, la production nationale de pétrole brut s’est élevée à 8,01 millions de barils de pétrole entre janvier et avril 2023.

Publiée mercredi 14 juin 2023 à 16:14:48Modifiée mercredi 14 juin 2023 à 16:14:51Temps de lecture 3 minPar Amina MALLOUM

Les recettes en hausse.

De janvier à avril 2023, la vente de pétrole brut a généré 269,2 milliards de recettes à l’Etat, selon les données officielles que la Société Nationale Hydrocarbures (SNH) vient de rendre publiques. Cette somme est en augmentation de 31,19% par rapport à la même période l’exercice précédent. En plus des recettes pétrolières en hausse,  le bras séculier de l’Etat du Cameroun dans l’exploration et l’exploitation pétrolière et gazière, indique avoir payé à l’Etat 16,2 milliards d’impôts et taxes.

Lire aussi : Tchad : les recettes pétrolières atteignent 806,538 milliards (+147,9) au 4e trimestre 2022

Selon la SNH, la production nationale de pétrole brut s’élève à 08,01 millions de barils, au 30 avril 2023, en baisse de 2,23% par rapport à la même période de l’année précédente. Cependant, la production de gaz naturel enregistre une progression de 4,53%, à 916,01 millions de m3.

Lire aussi : Cameroun : les recettes pétrolières génèrent 230 milliards en 4 mois

Le pays, a ainsi pu surfer sur les cours mondiaux de l’or noir à cette période. Selon l’Indice des prix des produits exportés par les pays membres de la Cemac (Cameroun, Gabon, Congo, Centrafrique, Tchad et Guinée-Equatoriale), produit par la Banque centrale au premier trimestre 2023, le baril du pétrole s’est vendu à 79$ au premier trimestre, de l’année en cours. Le gaz naturel quant à lui s’est vendu à 17,9 $/mmbtu(million d’unités thermiques britanniques, unité de mesure du gaz naturel par l’énergie qu’il dégage, ndlr).

Lire aussi : Recettes pétrolières : la SNH a versé près de 345 milliards de Fcfa à l’Etat en dix mois

Pour les trimestres prochains, la Beac est optimiste sur le cours du le pétrole. « Le cours moyen du Brent devrait atteindre 92 dollars le baril en 2023, avant de retomber à 80 dollars le baril en 2024, contre une moyenne historique de 60 dollars sur cinq ans ». Ce qui présage des recettes pétrolières en hausse   pour le pays qui dépend de l’or noir.

En maintenant le rythme, le pays devraient dépasser ses objectifs de recettes pétro-gazière pour l’exercice 2023, qui se chiffre à 807 milliards pour les recettes pétrolières et gazières, selon la loi de finance initiale.

A LIRE AUSSI

Articles similaires

Actuellement en kiosque

Les plus lus

1
2
3
4

Nos réseaux

Magazine
computer

Le meilleur de l’actualité économique africaine en un clic

Enquêtes, informations exclusives, analyses, interviews, reportages... Chaque jour, la rédaction d'EcoMatin met son expertise au service des lecteurs.

Informations fiables, newsletters exclusives : Abonnez-vous pour avoir un accès illimité à l'ensemble de notre offre éditoriale.

Abonnez-vous pour par an

Nos offres vous proposent un accès illimité à tous nos articles, y compris les contenus exclusifs et premium.

S'abonner