Conjoncture
A la Une

Cameroun : la douane a mobilisé plus de 910 milliards de recettes à fin novembre 2023

Avec une contribution de plus de 60% sur l’enveloppe globale, le secteur Littoral I reste le principal pourvoyeur de recettes douanières parmi les 12 secteurs.

Selon un récent bulletin d’informations de la douane camerounaise, 919,285 milliards de Fcfa de recettes ont été collectés sur les 11 premiers mois de l’année 2023. Résultat réalisé malgré un contexte marqué « par les fermetures récurrentes des frontières tout au long de l’année », fait remarquer Pierre Francis Bilounga, chef du Secteur des Douanes du Sud I.  Le Top 6 des plus grands contributeurs des recettes de la Direction générale des Douanes est occupé par le secteur Littoral I (608,369 milliards de Fcfa), le Sud II (187,677 milliards de Fcfa), le Littoral II (64 milliards de Fcfa), Sud-Ouest (39 milliards), le Centre (6,701 milliards de Fcfa) puis le Nord (6,076 milliards).

Avec ce montant, la douane se situe à un taux de réalisation de plus 94% des objectifs fixés pour l’exercice 2023. Arrêtés en début d’année budgétaire à 1 004,7 milliards de Fcfa, les objectifs prévisionnels de recettes des Douanes camerounaises ont été ramenés « par le collectif budgétaire de juin 2023 », à 973,7 milliards de Fcfa. Soit une diminution de 31 milliards de Fcfa (-3,2%). Les prévisions ont été réajustées du fait des pertes fiscales liées aux Accords de partenariat économique(APE) ; les perspectives économiques incertaines liées à la guerre russo-ukrainienne ou encore le lancement du commerce guidé dans le cadre de la Zone de libre-échange continentale (Zlecaf).

Lire aussi : APE : le Cameroun perd près de 9 milliards de recettes douanières au premier semestre 2023

C’est dire que la douane doit encore mobiliser environ 55 milliards de Fcfa pour atteindre les objectifs attendus. A cette allure, l’institution que dirige Fongod Edwin Nuvaga devrait au soir du 31 décembre 2023, atteindre les objectifs escomptés voire dépasser « la barre symbolique de 1000 milliards » quand on sait que le mois de décembre se caractérise par un fort trafic au niveau des ports du fait de l’augmentation de la consommation pendant les fêtes de fin d’année.

Il convient de souligner que secteur douane de l’Adamaoua n’a pas donné de détails sur la somme des recettes collectées. De ce fait, n’étant pas (encore) compté parmi les plus gros pourvoyeurs de recettes au Cameroun, ce secteur n’a engrangé que 311 millions de Fcfa au premier trimestre 2023. « Les mesures vigoureuses engagées par nos soins ont permis d’effectuer un redressement significatif de nos performances depuis quelques mois, lesquelles ont atteint 96% des prévisions pour le mois de novembre 2023 », s’est limité à dire Jean Marie Toukam, chef du Secteur des Douanes de l’Adamaoua dans le document.

Lire aussi : Cameroun : pourquoi les objectifs de recettes douanières baissent de 31 milliards en 2023

L’on peut donc subodorer sur la base de ces données (dans l’impossibilité d’avoir les détails sur la somme collectée malgré nos démarches, Ndlr), que l’Adamaoua peut avoir mobilisé environ 1 milliard de recettes douanières à fin novembre. Ce qui porterait à un peu plus de 920 milliards de Fcfa de recettes sur l’ensemble des 12 secteurs douaniers sur cette période.

A en croire Georges Mendouga, chef du Secteur des Douanes du Littoral I qui participe à plus de 60% de l’enveloppe totale des recettes à fin novembre, le résultat a été obtenu grâce à « l’amplification de la facilitation des opérations et l’allègement des procédures ; l’accentuation de la dématérialisation des procédures ; l’amélioration de la prise en charge ; la modernisation des outils et des méthodes de travail ; l’affectation de la mission économique de la douane, etc. »

A LIRE AUSSI :

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page