Chargement des breaking news...
Conjoncture

Cameroun : la Facilité Africaine de Soutien Juridique octroie 432,176 millions de F pour le renforcement du cadre juridique du secteur minier

La signature de la lettre d’accord d’assistance sous forme de don pour des services de conseil et des activités de renforcement des capacités dans le secteur minier, relatif a cet effet s’est déroulée le 26 septembre dernier.

Publiée lundi 2 octobre 2023 à 12:46:55Modifiée lundi 2 octobre 2023 à 12:46:58Temps de lecture 4 minPar Cindy MBALA BETINE

ÉSecteur minier : la contribution des industries extractives au PIB en baisse de 73% en 5 ans Secteur minier : la Cemac veut créer un pôle métallurgique unique Secteur minier : un gisement de 200 000 tonnes de disthène découvert près de Nanga-Eboko

Du 25 au 29 septembre 2023, le Cameroun a  abrité les travaux de l’atelier régional de renforcement des capacités de la Facilité Africaine de Soutien Juridique (ALSF). Un des points majeurs ayant rythmé  les travaux date est la signature de la lettre d’accord d’assistance sous forme de don pour des services de conseil et des activités de renforcement des capacités dans le secteur minier entre le gouvernement camerounais et cette organisation. Ladite cérémonie s’est déroulée le 26 septembre dernier en présence des ministres camerounais de l’Economie, Alamine Ousmane Mey ; celui des Mines, de l’industrie et du développement Technologique, Fuh Calistus Gentry et celle du Directeur de la Facilité Africaine de Soutien Juridique Olivier POGNON.

Lire aussi : Secteur minier : la Sonamines valide les termes de référence de son plan stratégique

La lettre d’accord d’assistance sous forme de don pour des services de conseil et des activités de renforcement des capacités dans le secteur minier est adossée à une enveloppe financière de 700.000 dollars US soit 432,176 millions de Fcfa repartie en deux parties. La première d’un montant de 300 000 dollars US vise à couvrir les activités de renforcement des capacités, et d’autre part, d’un don de 400 000 dollars US destiné aux services de conseils liés au projet de rutile d’Akonolinga.

Lire aussi : Secteur minier : le rwandais Vogueroc obtient un permis d’exploration dans cinq régions en RCA

Selon les services du ministère de l’Economie cet accord qui fait suite à la requête formulée en juin 2022 par les autorités camerounaises, se présente comme un programme d’assistance comprenant 04 axes d’intervention. Il s’agit de l’examen du cadre juridique, réglementaire et institutionnel applicable au secteur minier camerounais, avec notamment une analyse comparative des régimes applicables dans certains pays africains et du monde ; de l’élaboration d’une « boîte à outils » comprenant des documents juridiques standardisés, adaptés au secteur minier camerounais et conformes aux meilleurs standards internationaux ; le renforcement des capacités, avec en ligne de mire le développement et l’organisation d’un atelier de formation dans le but de renforcer les capacités juridiques des responsables gouvernementaux et fonctionnaires camerounais en matière de structuration, négociation et mise en œuvre des projets du secteur minier. Enfin l’assistance au Gouvernement dans le cadre de la négociation de la convention minière relative au projet de rutile d’Akonolinga», peut-on lire.

Lire aussi : Secteur minier : les Etats-Unis posent des préalables pour investir en RDC

Une aubaine pour le secteur minier de camerounais qui contribue à 0,11% au Produit intérieur brut du pays (PIB).

En guise de rappel, l’ALSF est une organisation internationale hébergée par la Banque Africaine de Développement. Créée en 2008 à l’initiative des ministres africains en charge de l’Economie et des Finances, cette institution vise à réduire l’asymétrie de capacités juridiques et techniques des gouvernements africains, se traduisant souvent par des contrats mal négociés, conduisant à des situations désavantageuses pour les Etats, telles que la hausse de la dette publique et les passifs environnementaux. Depuis son opérationnalisation, cette structure a déjà a permis de mobiliser 125 millions de dollars US, pour 389 projets exécutés dans 50 pays.

A LIRE AUSSI

Articles similaires

Actuellement en kiosque

Les plus lus

1
2
3
4

Nos réseaux

Magazine
computer

Le meilleur de l’actualité économique africaine en un clic

Enquêtes, informations exclusives, analyses, interviews, reportages... Chaque jour, la rédaction d'EcoMatin met son expertise au service des lecteurs.

Informations fiables, newsletters exclusives : Abonnez-vous pour avoir un accès illimité à l'ensemble de notre offre éditoriale.

Abonnez-vous pour €99.9 par an

Nos offres vous proposent un accès illimité à tous nos articles, y compris les contenus exclusifs et premium.

S'abonner