Chargement des breaking news...
Business et Entreprises

Cameroun : la start-up Light Group veut lever 200 millions FCFA pour digitaliser le jaugeage des carburants

Disposant de financements encore limités pour déployer son innovation, la start-up compte se tourner vers les investisseurs sur le marché financier.

Publiée lundi 20 mars 2023 à 14:15:42Modifiée lundi 20 mars 2023 à 14:15:46Temps de lecture 2 minPar EcoMatin

Au Cameroun, Lightgroup, une start-up créée en 2017 a récemment annoncé son intention de mobiliser sur les marchés financiers, 200 millions de FCFA en obligations pour développer ses activités sur le marché camerounais et sous régional. La jeune entreprise n’a pas indiqué les contours de cette opération mais on sait tout au moins que les fonds collectés serviront à accélérer la mise en œuvre de son produit phare, Light Oil. Il s’agit d’un système intelligent de mesure et de traitement de données en temps réel de la quantité et à la qualité des produits pétroliers stockés dans des cuves aériennes et souterraines. « Aujourd’hui on fonctionne avec des financements très limités et très réduits qui ne nous permettent pas d’acquérir un certain nombre de matériel, de recruter de la ressource de qualité » a réagi Bertrand Solanga, concepteur de Light Oil, le concepteur de Light Oil.

Lire aussi : Effondrement de Silicon Valley Bank : Vent de panique sur les start-up africaines

Le 31 mars prochain, la start-up camerounaise présentera au grand public et à de potentiels investisseurs cette solution qui optimise le suivi des stocks de carburants à la différence de la jauge manuelle encore usitée dans de nombreuses essenceries. « Nous voulons connecter toute la chaîne de valeur du système pétrolier aval de la SCDP jusqu’aux stations-services » a réagi Bertrand Solanga, concepteur de Light Oil.

Lire aussi : Cameroun : la fintech Ejara lève 5 milliards de F pour renforcer son déploiement en Afrique francophone

La start-up cible donc prioritairement les stations-services (un peu plus de 900 dans le pays), mais aussi les entreprises qui manipulent de grosses quantités de produits pétroliers pour leurs activités tout comme la défense nationale représente à elle seule 30% de la consommation locale des produits pétroliers.

Lire aussi : Une start-up veut lever 150 millions de F pour lancer un guichet unique de voyage au Cameroun et en Afrique centrale

Articles similaires

Actuellement en kiosque

Les plus lus

1
2
3
4

Nos réseaux

Magazine
computer

Le meilleur de l’actualité économique africaine en un clic

Enquêtes, informations exclusives, analyses, interviews, reportages... Chaque jour, la rédaction d'EcoMatin met son expertise au service des lecteurs.

Informations fiables, newsletters exclusives : Abonnez-vous pour avoir un accès illimité à l'ensemble de notre offre éditoriale.

Abonnez-vous pour par an

Nos offres vous proposent un accès illimité à tous nos articles, y compris les contenus exclusifs et premium.

S'abonner