Conjoncture
A la Une

Cameroun : l’Anor ordonne le retrait de la sardine en conserve  »Papa Nono » du marché

L’Agence des normes et de la qualité (Anor) indique que ce produit qui se retrouve dans les marchés et grandes surfaces est issu de la contrebande.

Depuis le 14 octobre 2022, la sardine en boite dénommée « Papa Nono » figure désormais dans la liste noire des produits de consommation autorisés sur le marché camerounais. Une décision de l’Agence des normes et de la qualité (Anor) qui prend appui sur une correspondance adressée au Président exécutif de la Fondation camerounaise des consommateurs (Focaco), il y a quelques jours. « J’ai l’honneur de vous informer que le produit incriminé est de la contrebande issue du contournement du programme d’évaluation de la conformité avant embarquement des marchandises importées. Par conséquent, j’ai instruit mes services compétents de procéder au retrait de ces produits du marché et votre demande d’analyse en laboratoire a été prise en compte », précise le Directeur général de l’Anor, Charles Boto à Ngon.

Lire aussi : Assainissement du marché du textile: bientôt une équipe de l’Anor et du Mincommerce sur le terrain

D’une contenance de 125 mg, la sardine « Papa Nono » qui fait actuellement l’objet d’une interdiction nationale, est faite à base d’huile végétale vitaminée, avec à l’intérieur 4 sardines par boîte et commercialisée sur le marché camerounais à 300 Fcfa. Seulement, la consommation de ce produit aux origines douteuse, a suscité de nombreuses plaintes de la part des consommateurs. Des plaintes  remontées au niveau de l’Anor qui n’a pas tardé de réagir. 

LIre aussi : Carburant frelaté :l’ANOR annonce des contrôles renforcés dans les stations-services

Lire aussi : Certification : l’Anor s’enrichit de 22 nouvelles normes sur le tabac

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page