Chargement des breaking news...
Politiques Publiques

Cameroun : l’Etat va réduire de 50% la subvention au carburant en 2023

L’hypothèse d’un réajustement des prix à la pompe se renforce désormais.

Publiée jeudi 19 janvier 2023 à 11:40:44Modifiée jeudi 19 janvier 2023 à 11:40:49Temps de lecture 2 minPar Cedrick JIONGO

La question de la subvention des prix des carburants fait parler d’elle au Cameroun au moment où une mission du FMI vient de séjourner dans le pays.  «Les subventions vont se poursuivre. Avec des enveloppes moins importantes ou plus, l’avenir nous le dira» a confié le Directeur général du Budget Cyrille Edou Alo’o, dans une interview accordée à Cameroon business Today. Pour lui, l’État a prévu dépenser 350 milliards de FCFA en 2023 pour subventionner les prix à la pompe. Mais dans un contexte international teinté d’incertitudes qui a provoqué une hausse drastique du coût de l’or noir pas sûr qu’un tel montant suffise à maintenir les prix actuels inchangés. Pour l’exercice 2022, le trésor public a dû s’employer en déboursant 700 milliards de FCFA pour cette subvention contre 150 milliards un an plus tôt.

Lire aussi : Centrafrique: Les prix des carburants revus à la hausse 

« Lorsque vous achetez une bonbonne de gaz à 6500 FCFA, elle coûte réellement 13 500 FCFA. Le budget supporte la différence. Cela signifie que si le budget n’était pas élaboré ainsi, vous devrez normalement payer 13 500FCFA. Idem pour le litre d’essence vendu à 639 FCFA qui coûte 1350 FCFA » a précisé le membre du gouvernement.

En réduisant de moitié la subvention au carburant, l’État veut limiter les tensions de trésoreries et orienter ses ressources vers le développement tel que prescrit par le FMI. Ce qui ne sera pas sans incidence sur les ménages  qui verront la différence se répercuter sur les prix à la pompe. Interrogé sur la question Cyril Alo’o Edou n’a pas donné d’indication claire « ce sont des décisions qui appartiennent aux plus hautes autorités. Il m’est impossible d’en parler car je n’en sais rien ».

Lire aussi : Cameroun : la subvention du carburant fait baisser les investissements de 12,4% au premier trimestre 2022

Si réajustement des prix il y’a, le Cameroun deviendrait le 3e pays de la Cemac après la Centrafrique et le Congo à franchir le cap, une pilule qui pourrait être difficile à avaler pour les ménages déjà pris en tenaille par des conditions de vie rendues âpres par une hausse généralisée des prix sur le marché. Pour rappel, la dernière hausse du prix des carburants au Cameroun, soit 81 FCFA  sur le super et 80 FCFA sur le gasoil remonte à 2014.

Articles similaires

Actuellement en kiosque

Les plus lus

1
2
3
4

Nos réseaux

Magazine
computer

Le meilleur de l’actualité économique africaine en un clic

Enquêtes, informations exclusives, analyses, interviews, reportages... Chaque jour, la rédaction d'EcoMatin met son expertise au service des lecteurs.

Informations fiables, newsletters exclusives : Abonnez-vous pour avoir un accès illimité à l'ensemble de notre offre éditoriale.

Abonnez-vous pour par an

Nos offres vous proposent un accès illimité à tous nos articles, y compris les contenus exclusifs et premium.

S'abonner