Chargement des breaking news...
Conjoncture

Cameroun : l’investissement public soutient la croissance du PIB au 4e trimestre 2022

Cette sous-composante de la branche des investissements a contribué à 0,7% point de croissance du PIB au 4e trimestre 2022. Par rapport à la même période en 2021, on note une hausse partant de -27,7% en 2021 à 13,3% l’année d’après.

Publiée mardi 6 juin 2023 à 19:58:41Modifiée mardi 6 juin 2023 à 19:58:44Temps de lecture 4 minPar EcoMatin

L’investissement connait un bon dans ses activités

Le quatrième trimestre 2022 est marqué par une croissance soutenue de l’activité économique, traduite par un taux de croissance du PIB de 3,9% par rapport au 4e trimestre de 2021.Cette croissance a été porté d’une part par l’offre avec les secteurs primaire, secondaire et tertiaire. D’autre part cette croissance est aussi à mettre à l’actif de la demande. « La consommation finale contribue positivement de 1,6 point à la croissance du PIB, en lien avec la bonne tenue de la consommation publique qui contribue de 0,8 point à la croissance du PIB du trimestre. De même, portée par la forte progression de sa composante publique, la demande en biens d’investissement a contribué de 0,7 point à la croissance, bien que la composante privée soit en nette ralentissement », peut-on lire dans les ‘‘Comptes nationaux du 4e trimestre 2022’’, publiés par l’Institut national de la statistique (INS).

Lire aussi : Cameroun : l’activité économique a connu une croissance de 4% au 2ème trimestre 2022 (INS)

Sur le point précis des investissements, l’on apprend qu’au 4e trimestre 2022, le niveau global des investissements a augmenté de 3,3% pour une contribution à la croissance de 0,7 point. « Cette évolution est essentiellement soutenue par sa composante publique (13,3%) qui se relève après le recul important enregistré au trimestre précédent (-34,9%). Les investissements publics contribuent de 0,7 point à la croissance du PIB », peut-on lire dans le document. Par rapport au 4e trimestre 2021, on observe un recul des investissements car à cette période, cette composante chiffrait à 4%.

Lire aussi : Cameroun : les prix sortie-usine progressent de 13% au troisième trimestre 2022

Au cas par cas, la sous-composante investissement publique est celle qui affiche des performances positives, comme évoqué supra. Par rapport à la même période en 2021, l’on note une hausse car à cette époque, l’on se situait à -27,7%.

Lire aussi : Cameroun: avec une croissance de 4,3% à fin 2021, le secteur tertiaire tire à la hausse le PIB

Du côté de l’investissement privé, cette composante a connu un recul de ses activités. En effet, au 4e trimestre 2022 , l’investissement privé est de 0% contre 18,1% au trimestre précédent. En glissement annuel, le constat est le même. Au dernier trimestre 2021, l’investissement privé a contribué à hauteur de 21,9% aux investissements contre 0% l’année d’après. « Les investissements privés n’ont quasiment pas évolué au cours de ce trimestre. Cette stabilité traduit à suffisance que la forte mobilisation en investissement dans les Bâtiments et Travaux Publics (6,9%) et dans les services professionnels et scientifiques a été freinée par la baisse de la demande des produits issus de la fabrication des machines et des matériaux de transport », rajoute l’INS.

A LIRE AUSSI

Articles similaires

Actuellement en kiosque

Les plus lus

1
2
3
4

Nos réseaux

Magazine
computer

Le meilleur de l’actualité économique africaine en un clic

Enquêtes, informations exclusives, analyses, interviews, reportages... Chaque jour, la rédaction d'EcoMatin met son expertise au service des lecteurs.

Informations fiables, newsletters exclusives : Abonnez-vous pour avoir un accès illimité à l'ensemble de notre offre éditoriale.

Abonnez-vous pour €99.9 par an

Nos offres vous proposent un accès illimité à tous nos articles, y compris les contenus exclusifs et premium.

S'abonner