Conjoncture
A la Une

Cameroun : plus de 300 millions de F pour la réalisation de 3 micros projets dans la région du Nord 

Les travaux financés par le Fonds européen de développement (Fed) et l’Etat du Cameroun, concernent la mise en place d’une unité de production de semences fourragères, la construction d’un magasin de stockage de céréales et la réhabilitation d’une piste agricole longue de 15 kilomètres.

Dans la région du Nord, l’Etat du Cameroun et le Fonds européen de développement viennent de se mettre ensemble pour améliorer davantage le quotidien des populations en général, et celui des agriculteurs en particulier. C’est ainsi que, les travaux réalisés dans le cadre du projet Fed agropastoral qui est piloté par le Programme national de développement participatif (Pndp), concernent la réalisation de 3 microprojets, destinés à trois communes de cette région. Dans le département de la Bénoué, la commune de Pitoa bénéficie d’une réhabilitation de sa piste agricole Badjouma Carrefour-Badjouma centre-Carrefour bé. Longue de 15 kilomètres, la réhabilitation de cette piste agricole va également inclure la construction des ouvrages d’assainissement. Les travaux qui vont coûter  269 millions de F sont financés à hauteur de  225,7 millions de F par le Pndp dans le cadre du Fed, et de 43,4 millions de F par l’Etat du Cameroun à travers le Budget d’investissement public.

Lire aussi : Le Pndp forme les receveurs municipaux des 360 communes du Cameroun au montage des comptes de gestion

La commune d’arrondissement de Garoua 3ème quant à elle, bénéficie de la mise en place d’une unité de production. Concrètement, il s’agit de construire dans cette localité, un magasin de stockage et un hangar, pour sécuriser et mettre en culture des parcelles de production des semences de fourragères (sorgho, stilozantes, baccharia).  Les travaux dans ce cadre vont coûter un peu plus de 40 millions de F, soit 33,6 millions pour le Pndp et 6,4 millions pour l’Etat.

Parmi les bénéficiaires de ces projets, figure également la commune d’arrondissement de Garoua 2ème. Là-bas, ETS RSM, entreprise chargée des travaux, assure la construction d’un magasin de stockage de céréales d’une capacité de 300 m3, d’une aire de séchage et de latrine. Les travaux ici vont coûter 24,7 millions de F, soit un montant de 20,7 millions de F supporté par le Pndp, et 3,9 millions de F par l’Etat du Cameroun.

Lire aussi : Développement participatif : Près de 111 milliards de Fcfa mobilisées pour la 3e phase du Pndp

L’objectif visé au terme de ces projets est d’ordre économique, social et environnemental. Tout d’abord, il convient de préciser que ces trois localités bénéficiaires ont été identifiées comme des importants bassins de production de la région du Nord. L’activité quotidienne des populations repose essentiellement sur l’agriculture. Ainsi, à termes, ces infrastructures dont la fin des travaux est attendue au terme de l’exercice 2022, vont entraîner l’accroissement de la production agricole, animale, la densification des échanges commerciaux et l’amélioration de la qualité des produits. En revanche, la réhabilitation de la piste agricole qui va permettre une réduction des coûts du transport, va permettre le ravitaillement rapide et abondant du centre urbain de Garoua en produits agricoles et autres.

Lire aussi : Accès à l’eau potable : le gouvernement réveille le programme de construction de forages dans le grand Nord

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page