Chargement des breaking news...
Conjoncture

Cameroun : seuls 8% des routes sont bitumées à fin mai 2023

Cette piètre performance est davantage tirée par les routes communales qui n’affichent que 2,59% du linéaire bitumé contre 97,41% de celui en terre.

Publiée mardi 20 juin 2023 à 17:57:30Modifiée mardi 20 juin 2023 à 17:57:34Temps de lecture 4 minPar Marius Zogo

Il faut améliorer le niveau de routes bitumées

Les efforts fournis par les pouvoirs publics n’ont visiblement pas permis jusqu’ici de franchir la barre de 10 000 km de routes bitumées à en croire la synthèse sur le réseau national récemment produit par le ministère des Travaux publics(Mintp). En effet, le document renseigne que fin mai 2023, le réseau routier du Cameroun est de 121 872, 98 km. Sauf que seuls les 9 885,18(8,11%) sont bitumées contre 111 987,8 km du linéaire encore en terre (91,89%).

Lire aussi : Cameroun : 40 milliards pour l’entretien du réseau routier en 2023

Dans le détail, cette piètre performance est principalement attribuée aux routes communales  où seuls 2 549, 59 km de routes sont bitumées (2,59%) contre 98 558, 79 km (97,41%) du linéaire en terre soit les 80, 87% du réseau national. Quant aux routes régionales, elles affichent 1 495,27 km  (10,82%) de routes bitumées. Seules les routes nationales sont au-dessus de la moyenne avec un pourcentage de 61,05% pour 5 731,24 km de routes bitumées.

Aux rangs des régions qui enregistrent le plus faible linéaire bitumé, le Nord -Ouest occupe le peloton de tête avec 436, 92 km. Elle est suivie du Sud-Ouest (615, 92 km) et l’Extrême-Nord (712,06 km). La raison très souvent évoquée dans ces trois régions est que la crise sécuritaire qui y sévit ne facilite pas le bon déroulement des travaux. 

Lire aussi : Au Cameroun, le réseau routier bitumé devrait croître de 14% avec l’achèvement des routes en terre en cours de bitumage

Mais le contexte n’est par exemple pas pareil pour les régions du Centre et du Sud qui sont respectivement première et deuxième dans la classification régionale avec seulement, 2061, 62 km et 1 607,72 km de routes bitumées. Au Mintp, on pointe un doigt accusateur sur les moyens financiers qui entraînent très souvent la non libération des emprises, faute d’indemnisation. Ce qui retarde généralement la réalisation de nombreux projets de bitumage. Au niveau des communes, l’enveloppe allouée par le Mintp (27 millions de FCFA par) pour l’entretien et la réhabilitation des routes est déjà jugée « trop maigre » pour lui ajouter les charges de bitumage.

Lire aussi : Entretien routier : le réseau routier réhabilité en régie se densifie

Entretemps, le Mintp table sur le bitumage 1 888,7 km de nouvelles routes entre 2024-2026 et 6 000 km en 2030. Pour l’heure, 907,86 km(0,74%) de route sont en cours de bitumage, apprend-t-on du département ministériel que dirige Emmanuel Nganou Djoumessi. Il  faut donc à ce ministère, mobiliser 3 853 milliards de FCFA au cours de la période sous-revue.

A LIRE AUSSI

Articles similaires

Actuellement en kiosque

Les plus lus

1
2
3
4

Nos réseaux

Magazine
computer

Le meilleur de l’actualité économique africaine en un clic

Enquêtes, informations exclusives, analyses, interviews, reportages... Chaque jour, la rédaction d'EcoMatin met son expertise au service des lecteurs.

Informations fiables, newsletters exclusives : Abonnez-vous pour avoir un accès illimité à l'ensemble de notre offre éditoriale.

Abonnez-vous pour €99.9 par an

Nos offres vous proposent un accès illimité à tous nos articles, y compris les contenus exclusifs et premium.

S'abonner