Chargement des breaking news...
Politiques Publiques

Cameroun : vers un financement supplémentaire de 3 milliards de Fcfa pour la réhabilitation de la boucle de la Lékié ?

Si le gouvernement et l’entreprise adjudicataire Arab Contractors ne trouvent pas une solution appropriée, des ressources financières additionnelles vont être mobilisées pour déplacer les installations électriques, d’eau et de télécommunications situées sur la première section (Échangeur Nkolbisson-Zamengoué) où les travaux n’ont pas toujours démarré près de deux ans après le lancement du projet.

Publiée jeudi 11 avril 2024 à 19:10:14Modifiée jeudi 11 avril 2024 à 19:10:17Temps de lecture 4 minPar Marius Zogo

Chantier de la boucle de la Lékié
Chantier de la boucle de la Lékié

Même si le ministère des Travaux publics (Mintp) se réserve pour le moment d’évoquer l’éventualité d’un financement additionnel pour la réhabilitation de la boucle de la Lékié (81,5 km), le projet cristallise les attentions au regard des discussions tenues ce 11 avril 2024 avec Arab Contractors, l’entreprise égyptienne en charge des travaux. En effet, le chantier lancé depuis décembre 2022 sur la deuxième section Ekekam – Evodoula (43,950 km) et la troisième,  Ekekam – Monatélé (28,5 km) n’est pas encore effectif sur le premier linéaire qui part de l’échangeur Nkolbisson à l’Echangeur Zamengoue (9,050 km) identifiée comme zone critique. Pour cause, « les réseaux sont difficilement identifiables, non rectilignes et les plans de recollement n’ont pas été fournis par les concessionnaires. Toute chose qui préoccupe l’entreprise dans l’exécution de ses prestations», fait savoir l’équipe projet.

Lire aussi : Communauté urbaine de Douala: 1 milliard de F pour les travaux d’entretien routier

Pour démarrer la réhabilitation de cette section et sauver les populations du mauvais état de la route surtout en période de pluies, l’entreprise plaide pour le déplacement des réseaux d’eau, d’électricité et des télécommunications. Ceux-ci, selon un rapport du ministère des Travaux publics, devraient coûter « plus de 3 milliards de Fcfa » d’après les estimations faites par l'entreprise  elle-même. Dans le détail, apprend-t-on de la même source, il s’agira de déplacer 34 km de réseau dont 6 km de réseau tertiaire du réseau Camwater. Les réseaux Eneo et Camtel concernent respectivement les basse, moyenne et haute tensions et des réseaux souterrains et aériens.

Lire aussi : Cameroun : près de 32 milliards Fcfa pour la boucle de la Lekié

Toutefois, ces exigences  s’annoncent visiblement contraignantes pour l’Etat car, en plus du temps que prendrait l’opération (06 mois) face aux délais d’exécution du projet, ce serait un autre défi pour le gouvernement de mobiliser ces fonds supplémentaires. Le premier défi étant de solder les décomptes de 6,219 milliards de Fcfa que revendique l’entreprise. Pour l'heure, « le ministre des Travaux publics a instruit la transmission d’un planning de mobilisation de l’entreprise sur les sites impactés par les différents réseaux, l’isolement, la protection des réseaux, l’exécution des travaux et la réalisation des travaux, en dépit des réseaux installés », ont indiqué des sources proches du dossier.

Lire aussi : Travaux routiers : les entreprises françaises à la quête du leadership perdu sur le marché camerounais

Retard consommé

Pour rappel, les travaux sur la boucle de la Lékié ont démarré en décembre 2022. Rendu au 15 mars 2024, ils étaient réalisés à hauteur de 15,20% seulement. En octobre 2023, l’entreprise avait déjà consommé 39% des délais. Confiés de gré à gré à Arab Contractors pour une durée de 24 mois et un budget prévisionnel de 31 milliards de Fcfa, le chantier devrait en principe s’achever en décembre 2024. Ce qui pour le moment, semble une équation difficile à résoudre en l’espace de 08 mois   vu la tâche qui reste à accomplir. Si les installations situées sur l’emprise venaient à être déplacées, le coût global du projet grimperait pour s'établir à environ 34 milliards de Fcfa.

Lire aussi : Travaux routiers : l’entreprise tunisienne Soroubat en voie de perdre un marché de 44 milliards de Fcfa au Cameroun

Articles similaires

Actuellement en kiosque

Les plus lus

1
2
3
4

Nos réseaux

Magazine
computer

Le meilleur de l’actualité économique africaine en un clic

Enquêtes, informations exclusives, analyses, interviews, reportages... Chaque jour, la rédaction d'EcoMatin met son expertise au service des lecteurs.

Informations fiables, newsletters exclusives : Abonnez-vous pour avoir un accès illimité à l'ensemble de notre offre éditoriale.

Abonnez-vous pour €99.9 par an

Nos offres vous proposent un accès illimité à tous nos articles, y compris les contenus exclusifs et premium.

S'abonner