A la UneConjoncture

CDC : le gouvernement annonce un processus de règlement des arriérés

L’information a été donnée par le ministre de l’Agriculture et du Développement rural, Gabriel Mbaïrobe, à l’occasion de sa visite, le 05 juillet dernier au siège de cette entreprise dans la région du Sud-Ouest.

Le ministre de l’Agriculture et du Développement rural, Gabriel Mbaïrobe a annoncé le lancement du processus de régularisation des arriérés de salaire, dus aux employés de la Cameroon Development Corporation (CDC). L’information a été donnée lors de sa visite le 05 juillet dernier à la CDC  mais, il n’apporte pas davantage de précisions sur les délais, ni les conditions dans lesquelles vont se dérouler cette opération. D’après les propos rapportés par le quotidien Cameroon tribune, le Minader a promis de faire un suivi afin de « veiller à ce que les travailleurs de la CDC reçoivent quelque chose dans les prochains jours« . En effet, les employés de la CDC totalisent environ 09 à 12 mois de salaire impayés d’après les chiffres officiels. Ceci en raison de la crise sécuritaire dans la région du Sud-Ouest qui a causé d’énormes pertes matérielles et financières à l’entreprise.


>> Lire aussi – Assistance : la CDC abandonnée, la Sonara et de la Semry renflouées


Pour rappel, depuis le début de la crise socio-politique dans les régions du Nord-Ouest et le Sud-Ouest, la production de la CDC va décroissante. Le directeur général a expliqué qu’à cette période de l’année, la CDC devait produire 17 400 tonnes d’huile de palme. Mais malheureusement, elle n’a réalisé que 2 100 tonnes, soit 30% de ce qui était attendu. De même, l’entreprise n’a produit que 878 tonnes de caoutchouc sur les 4 000 tonnes attendues, ce qui correspond à un taux de réalisation de 23,6%. Par ailleurs, l’entreprise a disparu du fichier des exportateurs de banane depuis le dernier trimestre 2018. Autant d’obstacles qui empêchent son bon fonctionnement économique.


>> Lire aussi – Crise anglophone : 12 000 employés de la CDC en chômage


Toutefois le Minader, tout en saluant le niveau d’engagement du personnel visiblement disposé à reprendre le travail malgré la menace mortelle des sécessionnistes, a indiqué que des mesures urgentes seront prises, conformément aux hautes instructions du Chef de l’Etat, Paul Biya, pour assurer la reprise normale des activités de la CDC qui totalise déjà 72 ans d’existence.

La Rédaction EcoMatin

Abonnez-vous à notre lettre d'information

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à notre newsletter

Afficher plus

Articles Liés

Close

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité. Merci pour votre compréhension!