Banques et Finances
A la Une

Cemac : Oligui Nguema lance les travaux de construction du siège de la Cobac d’un coût de 35 milliards de FCFA 

Les travaux de construction ont débuté ce 12 décembre 2023 avec la pose de la première pierre du futur immeuble de 7 étages à Libreville, par le président de la transition, Brice Clotaire Oligui Nguema.

35 milliards de Fcfa. Tel est le montant global qu’investit la Commission bancaire de l’Afrique Centrale (Cobac) pour la construction de son siège au Gabon . Libreville avait officiellement été désignée pour abriter le siège de la Cobac lors de la Conférence de chefs d’Etat de la Cemac (Cameroun, Centrafrique, Congo, Gabon, Guinée équatoriale et Tchad) au début des années 1990, et le projet de construction de celle-ci avait été initié au terme d’une autre conférence de chefs d’Etat en Guinée équatoriale le 25 juin 1999.

En effet, les travaux de construction ont débuté ce 12 décembre 2023 avec la pose de la première pierre du futur immeuble à Libreville, dans la rue Jean Félix Mamalepot, à quelques mètres de la direction nationale de la Banque des États de l’Afrique centrale (Beac), par le président de la transition, Brice Clotaire Oligui Nguema. Celui-ci accompagné des membres du gouvernement, du délégué spécial en charge de la commune de Libreville, des administrateurs de la Beac et des commissaires de la Cobac.

Lire aussi : Nominations à la BEAC et la COBAC : Le Congo désigne Michel Dzombala et Marcel Ondele

 L’édifice en cours de construction est « un complexe futuriste de 50 mètres de haut à ériger sur une superficie de 16098 m² gracieusement offerte par l’État gabonais. Ainsi composé de 7 étages ; en plus du rez-de-chaussée, il comprendra 150 bureaux, 10 salles de réunion de 20 à 150 places, un restaurant, une salle polyvalente, une salle de sport, un amphithéâtre de dernière génération, une infirmerie et un espace de stationnement », a souligné Michel Dzombala, vice-gouverneur de la BEAC.

Aussi, « L’architecture du siège de la Cobac a été étudiée de manière à offrir des conditions de travail confortable au personnel par le respect des normes environnementales et de manière à s’insérer de façon harmonieuse dans les paysages de la ville de Libreville. Le solaire occupera une place importante dans l’alimentation en énergie de ses installations suivant les exigences de la démarche haute qualité environnementale. Il s’agit d’un édifice dont l’allure, la décoration et la noblesse des matériaux qui sont utilisés, inspirent, à la fois le respect, la sécurité et la beauté afin de refléter, au mieux, l’image du siège social d’un organe important de notre communauté », a-t-il rajouté.

Lire aussi : Secteur bancaire : la Cobac autorise Coris Bank à reprendre Société Générale Tchad

Notons que la Cobac a été temporairement logée dans les locaux de la direction nationale de la Beac pour le Gabon. Selon le ministre de l’Économie et des Participations, le nouvel édifice devrait permettre d’augmenter les capacités humaines et techniques de cet organe de la Cemac. « En plus d’augmenter les capacités techniques des auditeurs, le nouvel édifice devrait permettre d’accroître la main-d’œuvre locale dans sa construction et plus tard dans l’exploitation de ce bâtiment, à l’instar de ce qui se fait dans les institutions comparables dans les autres pays de notre sous-région », a indiqué Mays Mouissi, soulignant la volonté des Gabonais d’un changement pour davantage de résultats tangibles au bénéfice des populations.

A LIRE AUSSI :

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page