A la UneBanques et Finances

CEMAC: la BEAC célèbre son cinquantenaire à N’Djamena

Cette festivité se fera sous le slogan fédérateur « cinquante ans au service de l’intégration des peuples de la Cemac ».

Le compte à rebours est lancé pour la célébration des cinquante années d’existence de la Banque des États de l’Afrique centrale (Beac), l’institution d’émission monétaire de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac). Cet évènement réunira du 20 au 22 novembre prochain dans la ville de N’Djamena au Tchad, les professionnels du monde de la finance. Au rang desquels les six chefs d’Etats de la région (Cameroun, République centrafricaine, République du Congo, Gabon, Guinée équatoriale et Tchad), les gouverneurs des autres banques centrales, les responsables des institutions internationales ainsi que les universitaires et représentants du secteur privé.

Lire aussi : Les banques de la Cemac rechignent à placer leurs excédents de liquidités à la BEAC

Organisée sous le thème fédérateur, « cinquante ans au service de l’intégration des peuples de la Cemac », cette célébration marque un temps d’arrêt significatif sur l’histoire de la Banque centrale de la Cemac. Pour ce faire, une exposition sur l’histoire des billets de banque en Afrique centrale ce fera dès l’entame même des festivités le 20 novembre prochain. Outre les manifestations culturelles et sportives diverses, un colloque international meublera la journée du mardi 22 novembre 2022. Le thème retenu pour cette conférence est « Réformes monétaires et financières dans la Cemac : expériences et perspectives ».

Lire aussi : Titres publics: le Gabon veut lever 9 milliards sur le marché de la BEAC

Même si le voile n’a pas été levé sur les sujets qui seront débattus au cours du symposium, on sait tout au moins que cette thématique s’inscrit dans le cadre de la relance économique dans la Cemac, pour un repositionnement stratégique de la Beac. On ne saurait donc tenir ce colloque sans toutefois remettre au goût du jour la question de l’indépendance de la banque centrale, par ailleurs, l’un des principes « théoriques » consacré pour garantir l’efficacité de la politique monétaire selon les économistes. Tenez par exemple la note de veille économique et stratégique du centre d’analyse et de recherche sur les politiques économiques et sociales du Cameroun, qui remettait en question certaines alternatives de la Beac qui mettent en mal les citoyens en besoin de service financier. En occurrence la note sur la limitation de sortie des devises d’avril 2022 ; la circulaire du 22 juin 2022 sur le plafonnement et l’exigence des justificatifs pour les dépenses hors zone Cemac.

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page